Getty Images/iStockphoto Le pont de Brooklyn est accessible aux cyclistes et offre une vue magnifique sur New York.

Si vous revenez de vos séjours dans la Grosse Pomme épuisé et avec l’impression qu’il faudra vous racheter une paire de hanches et de chevilles, on vous suggère d’essayer le CitiBike, le cousin de BIXI. Voici une journée sur deux roues à New York où on n’a pas pu s’empêcher de faire des comparaisons avec Montréal.

Le réseau
Les 12 000 CitiBike, répartis dans 750 stations (deux fois plus qu’à Montréal), sont comme BIXI: d’une simplicité désarmante à utiliser. L’abonnement d’une journée nécessite une carte de crédit et deux minutes (pas la peine de lire les 70 pages de contrat). Après, on a des trajets illimités, tant qu’ils ne dépassent pas 30 minutes chacun. Oui, c’est plus cher qu’à Montréal (5$ pour 24 heures), mais c’est bien moins onéreux que de louer un vélo ou de prendre le métro. NYC 1 – MTL 1

Départ
Le CitiBike est de conception montréalaise: le char d’assaut du vélo, mais avec moins de vitesses que chez nous (trois contre sept). On démarre de Brooklyn qui ressemble furieusement à Montréal, les nids-de-poule en moins. Passage obligé dans une boutique pour régler un vieux litige transfrontalier: qui fait les meilleurs bagels? Réponse: Montréal, qui utilise des fours à bois. Mais pour la garniture, c’est NYC qui domine (mention pour le bagel au poulet grillé). NYC 2 – MTL 3

1re vitesse
Pour rejoindre Manhattan, on a plusieurs options quant aux ponts (contrairement à Montréal). On opte pour le pont de Brooklyn malgré l’avertissement d’une passante («y a trop de piétons, tu ne vas pas arrêter de sacrer»). Wahou! Sur le pont, la longue passerelle de bois surplombe les voies pour les autos et offre une vue magnifique sur le skyline new-yorkais. NYC 4– MTL 3

2e vitesse
On est à Manhattan. Si vous croyez que les Montréalais sont des délinquants de la chaussée, attendez de voir New York, où chacun a sa propre interprétation du Code de la route! Malgré tout, ce n’est pas dangereux, car la métropole compte 1800km de pistes dont le tiers est en site protégé. Même au mythique Times Square, une bande verte permet aux cyclistes de passer tranquillement sans écraser un Spiderman ou un Batman en représentation touristique. NYC 5- MTL3

3e vitesse
Le vélo en libre-service permet de profiter de chaque quartier en marchant jusqu’à la station suivante. On a ainsi admiré comment la ville a récupéré l’ancienne zone portuaire du quartier Tribeca pour offrir aux citoyens l’accès aux berges (contrairement au Port de Montréal). On a siroté un cocktail avec vue en haut du Standard-Hôtel en déplorant la disparition de l’Hôtel de la Montagne. Cependant, notre coup de cœur reste le parc Bryant et son atmosphère incroyable. Ça ressemble aux Jardins Gamelin multipliés par 10. NYC 8 – MTL 3

Constatations éparses:

  • Déçu par les nouveaux buildings, même la Freedom Tower.
  • Central Park s’est endormi sur ses lauriers.
  • Mais où sont donc passés les New-Yorkais excentriques?
  • Les Montréalaises sont bien plus belles que les New-yorkaises, l’honneur est sauf!

Aussi dans Vacances :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!