MONTRÉAL — Marianne St-Gelais et Charle Cournoyer ont été les premiers récipiendaires de médailles d’or lors des Championnats canadiens seniors de patinage de vitesse sur courte piste, qui se tiennent à l’aréna Maurice-Richard jusqu’à dimanche.

St-Gelais, de Saint-Félicien a mérité un troisième titre consécutif au 1500 mètres, devant Kim Boutin, de Sherbrooke, et Valérie Maltais, de Saguenay.

«Après avoir fait mon dépassement avec cinq tours à faire alors que j’étais quatrième, j’étais assez confiante de rester devant et que j’allais gagner cette course, a déclaré St-Gelais.

«Chaque course est importante en vue des Championnats du monde et des sélections olympiques qui s’en viennent, notamment parce que c’est la dernière compétition avant ces sélections et les différentes finales devraient ressembler à ce qu’il y aura aux sélections, a-t-elle poursuivi. Je ne vois pas juste les Championnats canadiens; je vois également les courses un peu plus loin, toujours avec un œil différent comme si c’était d’autres athlètes.»

Boutin a pour sa part tout tenté dans les derniers tours pour rejoindre St-Gelais, mais en vain.

«J’ai été prise en arrière quand Marianne est partie et j’étais super loin. J’ai beaucoup travaillé pour aller la chercher, mais j’étais à bout de ressources, a-t-elle indiqué. J’ai fait de petites erreurs. Je savais qu’elle y allait. J’ai travaillé fort, mais ça n’a pas été suffisant.»

Maltais est quant à elle remontée sur le podium au 1500 mètres, après avoir pris les sixièmes et septièmes positions dans cette épreuve au cours des deux dernières présentations des Championnats canadiens seniors.

«Ça fait du bien de retrouver le podium au 1500 mètres car c’est ma distance de prédilection, a dit Maltais. De ne pas être capable d’être parmi les meilleures au Canada, ce n’est pas agréable. C’est plus amusant d’être sur le podium. Aujourd’hui, je retrouve ce podium et ça fait du bien.»

Chez les hommes Cournoyer, de Boucherville, a imité St-Gelais en remportant la course sur la même distance, devant Guillaume Bastille de Rivière-du-Loup et Samuel Girard, de Ferland-et-Boilleau.

«Il y a eu beaucoup d’action et ce, de tout le monde. Pour ma part, je n’ai pas été impliqué, a relaté Cournoyer. Avec environ six tours à faire, je n’étais pas très bien placé, j’étais quatrième. J’ai ensuite réussi à remonter et j’ai profité de l’accrochage entre Charles (Hamelin) et Sam (Girard) pour prendre la tête au dernier tour. C’est une première journée satisfaisante. »

Guillaume Bastille était de retour sur un podium, lui qui avait remporté une médaille aux Championnats canadiens pour la dernière fois en 2015, soit l’argent au 500 mètres. L’an dernier, le médaillé olympique âgé de 31 ans n’a participé qu’à une compétition après avoir été opéré à une épaule.

«Le résultat est excellent. En terminant deuxième, je ne pouvais pas espérer mieux à part de remporter l’épreuve. Je suis satisfait de ces points gagnés aujourd’hui, a commenté Bastille.

«C’était loin d’être acquis et ce, dès ma première ronde. C’était très difficile. Pour moi, les Championnats canadiens sont des courses d’erreurs. Celui qui réussit à faire le moins d’erreurs au cours de la fin de semaine en sort gagnant. Aujourd’hui, j’ai fait quelques erreurs, mais ç’a bien tourné.»

Charles Hamelin, de Sainte-Julie, avait initialement mérité la deuxième position avant qu’il ne reçoive une pénalité pour obstruction.

«On était sept bons patineurs et c’est sûr que ça allait brasser dans cette course-là. C’est effectivement ce qui est arrivé, avec notamment deux accrochages entre moi et Charles, a souligné Girard.

«Je suis arrivé préparé à la compétition, davantage que je l’étais lors des Sélections des Coupes du monde d’automne. Je suis arrivé avec un bon petit stress, prêt avec le désir de gagner et de courser. Je suis content d’avoir pu renouer avec tout cela, c’est ce qui me manquait en Asie.»

Samedi, les épreuves sur 500 mètres seront à l’affiche.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!