Kamil Zihnioglu Kamil Zihnioglu / The Associated Press

PARIS — L’Ontarienne Kelita Zupancic a égalé son meilleur résultat en carrière au Grand Chelem de Paris, méritant une médaille d’argent.

La judoka de Whitby est montée sur la deuxième marche du podium chez les moins de 70 kg.

Zupancic a obtenu le même résultat en 2013. Dimanche, elle a remporté ses trois premiers duels avant de voir la Japonaise Chizuru Arai la battre à nouveau en finale. En décembre, au Grand Chelem de Tokyo, c’est en demi-finales qu’elle a vaincu la jeune femme de 26 ans.

Dimanche, Arai a tout d’abord marqué waza-ari au milieu du combat, avant de réussir un ippon grâce à une clé de bras. Engagée au sol, la Japonaise n’a donné aucune chance à la Canadienne en la retournant très rapidement.

«Je crois qu’Arai a surpris Kelita au sol, a dit Sasha Mehmedovic, l’entraîneur du programme national féminin. C’est arrivé très rapidement. Pour être honnête, je ne pourrais pas expliquer précisément comment elle l’a retournée sur le dos. Je pense qu’elle a techniquement été surprise. Elle n’a pas réussi à sortir de là.»

Deux Canadiens étaient en action du côté des moins de 90 kg, mais Louis Krieber-Gagnon et Zachary Burt ont été stoppés dès leur premier duel.

Krieber-Gagnon, de Montréal, s’est incliné face au Kirghize Faruch Bulekulov par ippon, après 2 minutes et 26 secondes, tandis que Burt, d’Oshawa, a baissé pavillon contre le Tadjik Komronshokh Ustopiriyon, en prolongation.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!