L’Association des joueurs de la Ligue nationale de hockey (AJLNH) n’est pas très entichée par les intentions de USA Hockey de recruter des joueuses de remplacement en vue du championnat mondial, qui débute le 31 mars à Plymouth, au Michigan.

Les joueuses prévues menacent de boycotter le tournoi en lien à une mésentente salariale. Elles veulent un contrat de quatre ans qui les paieraient en dehors de la période olympique de six mois.

Vendredi, sur les réseaux sociaux, plusieurs joueuses non choisies au départ ont dit avoir été contactées par USA Hockey et avoir refusé l’offre.

Sur Twitter, l’AJLNH a mis son grain de sel en écrivant «Il est important que les meilleures joueuses américaines soient sur la glace lors du championnat mondial. La notion de chercher des remplaçantes ne peut que faire sérieusement empirer les relations, maintenant et dans le futur. Nous faisons confiance aux parties impliquées pour en venir à une entente équitablement et rapidement.»

Les États-Unis ont remporté six des sept derniers championnats mondiaux, incluant celui de l’an dernier à Kamloops, en Colombie-Britannique.

Depuis la première édition de l’événement, en 1990, chaque finale du tournoi a mis aux prises les Américaines et les Canadiennes.

On a remis le début du camp d’entraînement des Américaines, qui devait débuter mercredi à Traverse City, au Michigan.

Vendredi, le Canada a tenu une première séance d’entraînement à Leamington, en Ontario.

Le Canada va entamer le championnat le 31 mars, contre les États-Unis. Russes, Finlandaises, Suédoises, Suisses, Tchèques et Allemandes y seront également.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!