Ross D. Franklin | The Associated Press

MONTRÉAL — La brigade défensive du Canadien de Montréal sera bien différente de celle qui a complété la dernière saison, surtout si Andrei Markov choisit de poursuivre sa carrière ailleurs dans la Ligue nationale de hockey. Malgré tout, Marc Bergevin n’a pas paru trop inquiet, dimanche.

Éclipsée par l’annonce de la prolongation de contrat accordée au gardien Carey Price, dimanche, et l’impasse dans les négociations avec Markov et Alexander Radulov, l’embauche de Karl Alzner aura des répercussions positives, a affirmé Bergevin.

En conférence téléphonique dimanche, Price s’est d’ailleurs dit très content de l’arrivée du défenseur de 28 ans au sein de la formation montréalaise, après neuf campagnes passées avec les Capitals de Washington.

Alzner, qui a accepté un pacte de cinq ans d’une valeur légèrement supérieure à 23M$ samedi, est l’une des plus récentes acquisitions à la ligne bleue du Canadien, les autres étant David Schlemko, Joe Morrow et le Tchèque Jakub Jerabek, un ancien de la KHL qui pourrait mêler les cartes.

«Pour moi, c’est un joueur dont on sait exactement à quoi s’attendre, a déclaré Bergevin au sujet d’Alzner. C’est un joueur défensif, l’un des meilleurs de la LNH. Donc de ce côté, on s’améliore en partant. Nous avons ajouté de la profondeur avec Schlemko, et Morrow un jeune que Claude (Julien) a bien connu à Boston. Pour moi, la défense est améliorée», a ajouté le d-g du Tricolore.

Certains observateurs voient déjà Alzner occuper le flanc gauche auprès de Shea Weber. Là encore, Bergevin ne se fait pas trop de mauvais sang à ce sujet.

«Je ne crois pas que je doive trouver un joueur pour évoluer avec Weber. Je fais confiance à Claude à ce sujet. Alzner est un défenseur à caractère défensif qui est très bon en désavantage numérique. Claude pourra l’utiliser avec Weber en fin de match pour protéger une avance, comme il pourrait jouer avec (Jeff) Petry. Je sais qu’il sera un top-quatre», a analysé Bergevin.

Depuis la mi-juin, Mikhail Sergachev a pris la direction de Tampa Bay, Nathan Beaulieu a été échangé aux Sabres de Buffalo et Alexei Emelin est allé rejoindre P.K. Subban à Nashville, après un détour par Las Vegas. De plus, Nikita Nesterov, joueur autonome avec compensation, n’a pas reçu d’offre.

Des défenseurs du Canadien lorsque l’équipe a subi l’élimination aux mains des Rangers de New York le 22 avril, il ne reste pour l’instant que Weber, Petry, Jordie Benn et Brandon Davidson. Mais ça ne veut pas dire que Bergevin a voulu changer le visage de sa brigade défensive.

«On oublie l’arrivée de Vegas. Toutes les équipes ont perdu un joueur, et certaines ont perdu des éléments plus importants. Nous, ça été Emelin. Si Vegas ne fait pas son entrée dans la LNH, Alexei serait encore avec nous, a d’abord expliqué Bergevin.

«Nous avons pris une décision avec Nathan Beaulieu, qu’après cinq ans, c’était mieux de prendre une autre direction. Nathan était susceptible d’aller en arbitrage et, avec la tendance dans laquelle semblaient se diriger les salaires, nous avons voulu nous protéger», a ajouté Bergevin, qui s’attend à voir de la compétition au prochain camp d’entraînement.

Par ailleurs, le directeur général du Canadien ne voit pas les choses de la même façon que ceux qui pensent que son équipe est à court de défenseurs capables de relancer l’attaque.

«Sergachev n’a pas encore joué dans la LNH et on ne sait pas exactement où il va s’en aller cette année. Dans le cas de Nathan, nous avons vu ces cinq dernières saisons que nous ne pouvons pas le placer dans cette catégorie. Le seul, vraiment, c’est Andreï. On aimerait ça le ravoir à Montréal. Ce n’est pas terminé encore, mais les choses que nous avons apportées nous améliorent encore un peu.»

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!