Archives Métro Patrick Carpentier

MONTRÉAL – Patrick Carpentier a décidé de mettre en veilleuse sa retraite, le temps d’une course, pour une bonne cause: l’amélioration des soins donnés aux enfants malades.

Le pilote québécois, qui a disputé ses dernières courses en 2011, a accepté de disputer l’épreuve montréalaise de la série Nationwide en NASCAR qui sera disputée le 18 août prochain sur le circuit Gilles-Villeneuve. Il pilotera la voiture no 99 commanditée par NAPA Pièces d’auto.

Carpentier a accepté l’invitation de NAPA à la condition que cette entreprise fasse un don à la Fondation de l’Hôpital Sainte-Justine. Le pilote de 40 ans remettra quant à lui la moitié de la bourse qu’il empochera le jour de la course et il invitera les amateurs de course à faire des dons eux aussi. Ceux-ci pourront le faire sur le site Internet du promoteur local de l’événement, Octane Management, à http://www.circuitgillesvilleneuve.ca.

«Tous les parents le savent. Quand ton enfant est malade, il n’y a rien d’autre dans la vie qui est plus important que ça, a souligné le vétéran pilote, qui disputera aussi en septembre les 24 heures à vélo de Mont-Tremblant au profit de la même fondation. Nous sommes vraiment chanceux d’avoir un hôpital de cette qualité ici au Québec.»

Carpentier est reconnaissant envers l’Hôpital Sainte-Justine parce que ce sont les médecins de cette institution qui ont été les premiers à identifier la maladie chronique dont souffrait sa fille Anaïs, la pancréatite, et à instaurer le traitement approprié.

«Elle avait des crises aiguës régulièrement avant qu’on trouve ce qu’elle avait, a expliqué Carpentier. Tout va beaucoup mieux depuis. Elle n’a pas eu de crise depuis deux ans.»

Carpentier devient le troisième pilote québécois à rendre officielle sa présence à la sixième présentation annuelle de la course Nationwide de Montréal. Les autres sont Jacques Villeneuve et Andrew Ranger. Alexandre Tagliani devrait se joindre au groupe sous peu.

Deuxième lors des courses disputées en 2007 et 2008, Carpentier espère revenir sur le podium cette année. Même s’il n’est qu’un pilote à temps partiel, il aime ses chances étant donné qu’il connaît très bien le tracé de l’île Notre-Dame. Il a participé à toutes les courses Nationwide disputées à Montréal jusqu’ici.

«Mes chances sont aussi bonnes que celles de n’importe qui parce que c’est mon circuit, c’est un tracé que je connais vraiment bien, a-t-il souligné. Si la course était disputée ailleurs, ce serait très difficile, voire impossible de rivaliser avec ces pilotes-là.

«Avant de disputer la première course en 2007, je n’avais jamais tourné en voiture NASCAR. J’avais fait une petite séance d’essais avant et c’est tout, et pourtant j’avais décroché la position de tête et terminé deuxième de la course. Et j’aurais pu gagner si j’avais été plus combatif, a par ailleurs noté Carpentier. Si la voiture est à point, comme c’est toujours le cas, et si mon niveau de concentration est bon, c’est faisable.

«Je veux gagner mais le but premier, c’est d’amasser des fonds pour Sainte-Justine», a-t-il cependant rappelé.

Même s’il est conscient que les chances sont très minces que cela se produise, Carpentier reconnaît qu’il reprendrait le collier si on lui offrait une bonne voiture. Il dit avoir encore autant de plaisir à conduire en stock-car.

«Il n’y a rien de plus amusant que NASCAR. Le spectacle est incroyable et ça pousse. Laissez-moi vous dire, les 10 à 15 derniers tours d’une course, si tu réussis à survivre à ça, tu es pas mal bon. Il faut toujours surveiller ce qui se passe derrière, mais aussi à côté… et même par-dessus!», a lancé Carpentier avec son éternel sourire.

Aussi dans Sports :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!