Rebecca Blackwell Rebecca Blackwell / The Associated Press

ROSTOV-SUR-LE-DON, Russie — La Belgique a effacé un déficit de 2-0 et a éliminé le Japon grâce à une victoire de 3-2 en huitième de finale de la Coupe du monde lundi soir.

Nacer Chaldi a inscrit le but victorieux à la quatrième minute des temps d’arrêt de la deuxième demie pour permettre à la Belgique de mériter son billet pour les quarts de finale, où elle affrontera le Brésil vendredi à Kazan.

Les milieux de terrain Genki Haraguchi et Takashi Inui ont trouvé le fond du filet pendant les 48e et 52e minutes de jeu pour procurer aux Japonais une surprenante avance de deux buts.

«Lorsque nous avions l’avance 2-0, je voulais vraiment que nous marquions un autre but et nous avons eu des opportunités, a déclaré l’entraîneur japonais Akira Nishino.

«Jusqu’à un certain point, nous étions en contrôle du match, mais la Belgique a relevé le niveau de son jeu quand elle en a eu besoin.»

Jan Vertonghen a lancé la remontée lorsqu’il a fait vibrer les cordages à la 69e minute. Marouane Fellaini, un substitut, s’est servi de sa tête pour faire dévier un centre d’Eden Hazard quelque cinq minutes plus tard.

Dépêché sur le terrain à la 65e minute, Chaldi a complété une attaque amorcée par le gardien belge Thibault Courtois et qui s’est conclue par le but décisif dans un intervalle de seulement dix secondes.

Courtois a d’abord capté un corner japonais et a fait rouler le ballon jusqu’à Kevin De Bruyne. Ce dernier a mené le ballon jusqu’au cercle central avant de le passer à sa droite à Thomas Meunier, qui l’a aussitôt botté vers la zone de réservation.

Romelu Lukaku l’a laissé rouler jusqu’à Chaldi qui a battu le gardien japonais d’un coup de pied de la gauche d’une distance d’environ sept mètres.

C’est la première fois depuis 1970 qu’une équipe comble un recul de 2-0 lors d’un match éliminatoire de la Coupe du monde. L’Allemagne de l’Ouest avait accompli pareil tour de force contre l’Angleterre dans une rencontre qui avait nécessité du temps supplémentaire.

«On peut vous pousser lors de matchs, et il faut féliciter le Japon, a déclaré l’entraîneur-chef belge Roberto Martinez.

«C’est un test de la force de caractère. C’est un test de l’équipe. Et il faut voir comment… toute l’équipe réagit.»

Ce qui devait être un duel à sens unique est finalement devenu un classique.

La Belgique a été l’une des trois équipes à gagner ses trois rencontres de la phase de groupes et a dominé le tournoi avec neuf buts marqués pendant la première étape de la compétition.

Les Japonais s’étaient faufilés de justesse jusqu’à la ronde éliminatoire, devançant le Sénégal dans le groupe G à cause d’un meilleur dossier disciplinaire durant le tournoi.

Pour le Japon, qui n’a jamais atteint les quarts de finale à la Coupe du monde, il s’agit d’une troisième défaite en huitième de finale.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!