Même s’il a été éliminé de la course aux séries samedi dernier en se contentant d’un match nul de 1-1 à Houston, l’Impact de Montréal a encore des choses à gagner cette saison.

«Nous avons encore deux matchs importants qui nous attendent, a affirmé le capitaine de l’équipe, Davy Arnaud. Nous voulons être la première équipe canadienne, ce qui nous donnera un avantage pour le championnat canadien l’an prochain.»

L’équipe – entre Montréal, Toronto et Vancouver – qui aura obtenu le plus de points au classement de la MLS affrontera le Edmonton FC en demi-finale de la compétition canadienne. Il devrait s’agir d’un duel un peu plus facile puisque la formation albertaine évolue en deuxième division nord-américaine.

Le gagnant du championnat représentera le Canada en Ligue des champions de la CONCACAF. Pour l’instant, les Whitecaps de Vancouver mènent le bal avec une récolte de 42 points, un point de plus que l’Impact. Le Toronto FC n’est pas dans la course.

L’élimination fait mal, bien sûr. La déception était perceptible hier à l’entraînement de l’équipe au Complexe Claude-Robillard.

Par contre, l’entraîneur Jesse Marsch parle avec enthousiasme des chances de son équipe la saison prochaine. «Les échos provenant d’ailleurs dans la ligue sont positifs, a-t-il dit. Nous entendons dire que nous apportons quelque chose d’unique. Cela n’est bien sûr pas une garantie pour l’an prochain, mais nous sommes confiants.»

L’Impact a deux matchs à disputer cette saison, samedi prochain à Toronto et le 27 octobre contre le Revolution de la Nouvelle-Angleterre.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!