MONTRÉAL — Le processus pour dénicher sa future partenaire de compétition progresse bien, selon le patineur artistique Charlie Bilodeau, mais rien n’est encore coulé dans le béton.

Le Québécois a discuté avec La Presse canadienne jeudi, quelques heures après qu’une information émanant de Radio-Canada eut révélé que Bilodeau aurait trouvé sa future partenaire, et indiqué qu’il avait sous-entendu qu’elle ne serait pas originaire du Québec.

«Je suis en train d’essayer avec une fille cette semaine, ici, à Montréal. a-t-il mentionné. Mais il n’y a rien d’officiel encore. Peut-être que ce sera elle. Je ne peux pas dire non plus si elle vient ou non du Québec. Ça va sortir en temps et lieu, si je vais de l’avant avec cette personne-là.»

Le pricipal intéressé est aussi demeuré flou quant aux échéanciers pour faire son annonce.

«Ce ne sera pas aussi subitement que ça; il y a des paramètres à respecter. Il faut d’abord que je donne le ‘go’ pour qu’on continue ensemble, déterminer l’endroit où on s’entraînera, avec qui on s’entraînera, déterminer nos objectifs, si nous avons la même vision. Donc, il faudra voir, car je n’ai pas encore eu toutes les discussions que je voulais avoir avec elle (la candidate)», a-t-il expliqué, du bout des lèvres.

Une chose est certaine cependant, c’est que Bilodeau ne compte pas s’entraîner à l’extérieur du Québec.

«J’ai le Québec dans mon coeur, donc je vais tout faire pour rester ici», a-t-il dit.

Bilodeau avait été spectateur bien malgré lui aux Internationaux Patinage Canada, le mois dernier à la Place Bell.

L’athlète de Trois-Pistoles avait annoncé en juillet dernier qu’il se séparait de Julianne Séguin, sa partenaire des cinq dernières années, après qu’ils eurent terminé au neuvième rang en couple aux Jeux olympiques de Pyeongchang l’hiver dernier. Depuis ce temps, le patineur est à la recherche d’une nouvelle partenaire.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!