Marcio Jose Sanchez Marcio Jose Sanchez / The Associated Press

LOS ANGELES — Jared Goff a lancé une passe de touché de 40 verges à Gerald Everett pour donner les devants aux siens avec moins de deux minutes à jouer et les Rams de Los Angeles sont venus à bout des Chiefs de Kansas City dans un festival offensif de 54-51, lundi soir.

Alors que les Rams tiraient de l’arrière 51-47 en fin de quatrième quart, Goff a repéré Everett à sa droite dans une confrontation en un contre un. Il a lobé le ballon en direction de son receveur, qui a habilement longé la ligne avant d’entrer dans la zone des buts.

Goff a lancé quatre passes de touché et pour des gains aériens de 413 verges. Aussi invraisemblable que ça puisse paraître, la défensive des Rams (10-1) a réussi deux gros jeux en fin de match pour confirmer la victoire de l’équipe.

Patrick Mahomes a eu deux occasions de redonner les devants aux Chiefs (9-2), mais il a été victime de deux interceptions dans les 78 dernières secondes de la partie. Marcus Peters et Lamarcus Joyner ont été les auteurs de ces larcins.

Mahomes a lancé six passes de touché pour une deuxième fois cette saison. En 11 départs cette saison, il a lancé 37 passes payantes. Le jeune quart de 23 ans a terminé la rencontre avec trois interceptions, mais il a obtenu pas moins de 478 verges aériennes.

Il s’agissait du match du lundi soir au cours duquel le plus de points ont été marqués. C’était également la première fois de l’histoire de la NFL que deux équipes dépassaient le plateau des 50 points lors du même affrontement.

Les deux équipes ont récolté un total de 1001 verges sous la direction de deux génies offensifs, soit Andy Reid, l’entraîneur-chef des Chiefs, et Sean McVay, celui des Rams.

«C’était un véritable tourbillon, a mentionné McVay. Je crois que je vais avoir besoin de quelques breuvages pour relaxer ce soir, mais c’était très bon. C’est ce que nous aimons tant à propos de ce sport.»

Le premier match du lundi soir au Coliseum de Los Angeles depuis 1985 aura valu la peine. Les deux équipes ont offert un spectacle digne d’un jeu vidéo et ils ont entretenu la flamme d’un possible duel de haut calibre au Super Bowl.

«C’était un des matchs les plus compétitifs qu’il m’ait été donné de participer, a indiqué McVay. Nous avons vu un niveau élevé dans les trois phases du jeu.»

Le secondeur des Rams Samson Ebukam a retourné un échappé et une interception pour réussir ses deux premiers touchés en carrière dans la NFL. Allen Bailey, des Chiefs, a répliqué en retournant un échappé pour un majeur lors du quatrième quart.

Les partisans ont assisté à une deuxième demie excitante, au cours de laquelle les deux formations ont marqué un total de 59 points. Les Rams ont toutefois réussi un plus de gros jeux dans les derniers instants.

«Nous pouvons apprendre de cette partie, a admis Reid. Nous ne pouvons pas donner 21 points à la suite de revirements. Nous devons protéger le ballon. Nous avons provoqué des revirements, mais nous avons écopé trop de pénalités. Nous allons nous relever et être prêts pour le dernier droit de la saison.»

Après que Goff eut orchestré une série offensive de 75 verges en 89 secondes, menant au touché d’Everett, Peters, un ancien demi de coin étoile des Chiefs ayant été échangé aux Rams pendant l’hiver, a intercepté une passe de Mahomes.

Les Rams n’ont écoulé seulement 14 secondes en trois jeux, ouvrant de nouveau la porte à Mahomes. Joyner a toutefois réservé le même sort au quart des Chiefs, alors qu’il ne restait que 13 secondes à faire.

«C’était comme un combat de 16 rounds, a déclaré le demi de coin des Rams Nickell Robey-Coleman. On aurait dit un combat entre Mike Tyson et Lennox Lewis. Ce match mettait en vedette deux très bonnes équipes, deux très bons adversaires et deux très bons entraîneurs.»

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!