VANCOUVER – Roberto Luongo n’a pas rencontré les membres des médias jeudi, mais tout le monde parlait de lui à travers Vancouver alors que les Canucks espèrent que leur victoire obtenue lors du match no 4 de leur série face aux Kings de Los Angeles leur donnera confiance afin de remonter la pente.

Les spéculations entourant l’avenir de Luongo avec les Canucks étaient nombreuses après que le vétéran gardien eut été laissé de côté pour un deuxième match de suite à la faveur de Cory Schneider. Ce dernier a repoussé 43 lancers dans la victoire de 3-1 des Canucks face aux Kings mercredi.

Grâce à cette victoire, les Canucks ont évité l’élimination et ont réduit l’écart à 3-1 dans la série de premier tour de l’Association de l’Ouest, qui reprendra dimanche à Vancouver.

L’entraîneur-adjoint Rick Bowness a dit que l’entraîneur-chef Alain Vigneault et tout le personnel avaient longuement discuté de la décision d’envoyer Schneider dans la mêlée dans ce qui aurait pu être le dernier match de la saison de l’équipe.

«C’est probablement la décision la plus difficile qu’Alain a eu à prendre au cours de son séjour à la tête de l’équipe», a dit Bowness jeudi.

Vigneault a décidé de changer de gardien, même si Luongo avait bien fait dans les deux premiers matchs, afin de changer le rythme de la série. Ç’a n’a pas rapporté lors du match no 3, que les Canucks ont perdu 1-0, mais Vigneault a décidé de donner une deuxième chance à Schneider et cette fois, les Canucks l’ont récompensé.

«Vous n’avez aucune idée à quel point c’était difficile parce que nous avons un respect immense envers Roberto, non seulement en tant que gardien, mais aussi en tant que professionnel et en tant que personne», a ajouté Bowness.

Schneider, âgé de 26 ans, a concédé deux buts en deux matchs et a une moyenne de 1,02 avec un pourcentage d’efficacité de ,969. Luongo, 33 ans, a concédé sept buts en deux matchs pour des statistiques de 3,59 et ,891.

Le changement de gardien a amorcé beaucoup de discussions puisque Schneider deviendra joueur autonome avec compensations cet été. Il risque de demander une sérieuse augmentation de salaire et pourrait recevoir une offre d’une autre formation. Les Canucks auraient alors le droit d’égaler l’offre de l’autre équipe.

Luongo doit encore écouler 10 ans de son contrat de 12, avec un salaire moyen de 5,33 millions $ US. Cela signifie qu’il ne serait pas évidant de l’échanger.

Bowness a attribué les succès des Canucks par la renaissance du jeu de puissance de l’équipe à la suite du retour au jeu de Daniel Sedin.

Le modeste Suédois a refusé d’être qualifié de sauveur, lui qui a effectué un retour au jeu lors du match no 4 après avoir été ennuyé par une commotion cérébrale. Il croit que les Canucks ont commencé à retrouver leur touche un peu plus tôt.

«Si nous jouons le match no 5 comme nous avons joué le match no 3, nous avons de bonnes chances de l’emporter» a-t-il dit.

Aussi dans Sports :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!