La Ligue canadienne de football a rompu les liens avec le Centre canadien pour l’éthique dans le sport, à la suite d’un différend sur la politique antidrogue de la ligue.

Plus tôt cette semaine, Christiane Ayotte, qui dirige le CCES, a dit que son laboratoire ne testerait plus d’échantillons de la LCF à l’avenir, en raison du refus de la ligue de suspendre un joueur après une première offense, ou bien de maintenir des suspensions qui auraient été imposées à l’université.

La LCF recherche activement un nouveau partenaire pour ses tests, disant continuer son engagement envers la santé et la sécurité des joueurs et l’intégrité du sport.

Répondant aux critiques d’Ayotte, l’Agence mondiale antidopage a dit que la politique de la LCF est perfectible, en plus de dire qu’elle verrait d’un bon oeil un dialogue ouvert avec la ligue.

Mercredi, la LCF a fait savoir qu’il n’y a pas de rencontres prévues pour l’instant.

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!