The Associated Press Milos Raonic

MELBOURNE, Australie — Milos Raonic a joué malgré la douleur après s’être apparemment blessé à la cuisse et il a raté l’occasion de devenir le premier joueur masculin canadien à se qualifier pour une finale d’un tournoi du Grand Chelem.

L’Ontarien de 25 ans a tenu tête à Andy Murray pendant plus de quatre heures avant que l’Écossais, deuxième tête de série, s’assure une victoire de 4-6, 7-5, 6-7 (4), 6-4, 6-2 et accède à la finale des Internationaux d’Australie, dimanche, où il affrontera Novak Djokovic.

Les problèmes de Raonic ont commencé alors qu’il était en avant deux sets à un et qu’il menait 2-1 au quatrième quand il a dû recevoir des soins à l’extérieur du court pour sa jambe.

À son retour, son jeu tout en puissance a perdu de son mordant et il a accumulé les erreurs sur le court Rod Laver.

«C’est malheureux. C’est probablement ma plus grande déception sur un court mais c’est comme ça, a déclaré Raonic après son match. J’étais là pour jouer et faire de mon mieux.»

Raonic espérait rejoindre Eugenie Bouchard dans le cercle très restreint des Canadiens qui ont disputé une finale d’un tournoi du Grand Chelem — Bouchard y est parvenue à Wimbledon en 2014.

Il a maintenant disputé et perdu deux demi-finales du Grand Chelem, lui qui avait subi la loi de Roger Federer à Wimbledon il y a deux ans.

Il s’agit de la première défaite de Raonic en 2016 après avoir gagné le titre à Brisbane — le huitième de sa carrière.

Le Canadien a été en mesure d’utiliser son puissant service pendant une bonne partie du match, totalisant 23 as. Mais il a commis plus de fautes directes (78) que de coups gagnants (72) et il a réussi un seul bris contre Murray.

Réaction plutôt rare dans son cas, Raonic a fracassé sa raquette après avoir concédé un bris au cinquième set.

«J’ai laissé ma frustration s’exprimer au début du cinquième set. Ce n’est pas mon style d’agir ainsi mais, parfois, c’est un peu trop difficile de garder tout ça à l’intérieur», a-t-il ajouté. Pour sa part, Murray s’est assuré de disputer une neuvième finale du Grand Chelem en carrière.

Le Canadien Daniel Nestor se prépare à jouer la finale du double, samedi, avec son partenaire tchèque Radek Stepanek. Raonic a mentionné qu’il n’est pas pressé de connaître la gravité de sa blessure musculaire à la cuisse.

«Je ne suis présentement pas dans l’état d’esprit pour aller voir un médecin et obtenir un diagnostic. Peut-être demain ou quand je vais me sentir prêt à affronter la situation. Quand ce sera le cas, je composerai avec elle.»

Aussi dans Sports :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!