Métro Valérie Plante, Jean Fortier et Denis Coderre.

Chaque semaine, Métro revient sur les faits marquants de la course à la mairie de Montréal qui se conclura le 5 novembre. Le dévoilement du projet de ligne rose de Projet Montréal, moqué par Denis Coderre, a accaparé une grosse partie de cette troisième semaine de campagne électorale. De son côté, Jean Fortier (Coalition Montréal) a misé sur une importante baisse des taxes pour faire entendre sa voix.

6G$ pour la ligne rose
Si l’idée était déjà connue depuis plusieurs mois, les détails restaient encore secrets. Mardi, Valérie Plante a expliqué que cette ligne rose, de Montréal-Nord à Lachine, en passant par le centre-ville, comprendrait 29 stations. Le coût de ce projet d’envergure? Environ 6G$, selon le parti de l’aspirante mairesse, qui mise sur une réalisation en trois phases, qui pourrait se conclure en 2028.

Coderre et Plante se répondent
«Le festival Juste pour rire est fini», a clamé mercredi Denis Coderre, au sujet de l’idée de cette ligne rose. «On ne mettra pas nos lunettes roses», a-t-il également ajouté, en demandant à son adversaire d’«être réaliste». Les rires du maire sortant, aperçus lors de plusieurs interventions télévisées à ce sujet, n’ont pas plu à Valérie Plante. Celle-ci a jugé, le lendemain, «épouvantable» le comportement de l’ancien député fédéral. «Mon adversaire rit des Montréalais qui n’arrivent pas à entrer dans le métro le matin [et] qui sont pris dans le trafic», a-t-elle indiqué. Sur les réseaux sociaux, Alexandre Taillefer a quant à lui pris le parti de Denis Coderre, en donnant son appui à un éventuel prolongement du REM [train électrique] vers l’est de Montréal. Aucun plan de ce genre n’a cependant été présenté pour l’instant.

Baisse des taxes pour Coalition Montréal
Cette semaine, Jean Fortier a détaillé sa plateforme financière. Son point clé, pour se faire élire maire de Montréal ? Une baisse des taxes de 10,5% d’ici 2021. Pour compenser ces revenus, une administration Fortier retarderait notamment près de 30% des travaux de voirie et renégocierait les contrats. Ces mesures permettraient d’économiser de «20 à 30% du coût des travaux» estimés actuellement, a-t-il souligné.

Jean Fortier ne reconnaît pas sa partenaire de débat
Fait plutôt insolite mardi soir: alors que Jean Fortier était appelé à débattre avec Marc-André Gadoury (Équipe Coderre) et Marianne Giguère (Projet Montréal) sur la place des vélos à Montréal, l’ancien président du comité exécutif (1998-2001) a confondu l’élue de Projet Montréal avec une organisatrice. Ne connaissant visiblement pas son adversaire d’un soir, le candidat de Coalition Montréal s’est ensuite excusé et a demandé quelques détails sur la carrière politique de l’élue du Plateau–Mont-Royal.

Ligne aérienne ou réseau express pour vélos
Ce débat, organisé par la Coalition Vélo Montréal, a également été l’occasion de découvrir l’ensemble des projets des partis municipaux. Alors que Projet Montréal a mis une nouvelle fois de l’avant sa volonté de créer un réseau express, sorte de boulevards réservés aux vélos, Équipe Coderre a dévoilé l’une de ses mesures phares qui pourrait prendre, à certains endroits, l’allure d’une ligne aérienne. Cette «vélo route» serait une «colonne vertébrale» entre la rivière des Prairies et le fleuve Saint-Laurent. Des pentes surélevées permettraient de traverser les lignes ferroviaires du Canadien Pacifique.

Parité (ou presque) promise
Jeudi, Denis Coderre s’est engagé à «atteindre la zone paritaire dans toutes les commissions et instances décisionnelles de la Ville». Il ne s’agit néanmoins pas d’une parité stricte, mais d’une tranche démarrant à 40%. Il a également rappelé son intention d’avoir un comité exécutif paritaire, sans toutefois promettre la nomination d’une femme à la tête du comité exécutif. «Pourquoi [vouloir le faire] maintenant?» a critiqué Valérie Plante, qui a rappelé que le maire sortant avait l’opportunité de le faire durant son premier mandat. Expliquant avoir présenté 51 femmes pour 103 postes, la chef de Projet Montréal a elle aussi promis un comité exécutif partiaire.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!