Patrick Sicotte/Métro Nadine Raymond (centre), avec Valérie Plante (gauche) et Caroline Bourgeois (droite)

Projet Montréal a présenté mercredi ses candidates qui tenteront de ravir deux sièges à l’opposition Ensemble Montréal aux élections municipales partielles du 16 décembre.

L’ancienne conseillère municipale de 2009  2013 et membre du comité exécutif, Caroline Bourgeois, se présentera à la mairie de Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles (RDP-PAT), tandis que Nadine Raymond sera candidate dans le district de Saint-Michel.

Les deux postes sont devenus vacants à la suite des élections provinciales du 1er octobre dernier. Chantal Rouleau et Frantz Benjamin, qui siégeaient avec Ensemble Montréal à l’hôtel de ville, ont été élus à l’Assemblée nationale, respectivement sous la bannière de la Coalition avenir Québec et du Parti libéral du Québec.

Mme Bourgeois, qui a été conseillère municipale sous la bannière de Vision Montréal et la directrice de cabinet de Chantal Rouleau pendant une dizaine mois, jusqu’à cet été, a assuré que Projet Montréal rejoignait ses «valeurs progressistes». «Quand il est temps de se lancer en politique, il faut y aller par conviction. D’un point de vue d’idées, c’est celles de Projet Montréal qui me rejoignent. Pour moi, Projet Montréal incarne bien le développement de la qualité de vie des quartiers», a-t-elle soutenu.

La candidate a dit avoir fait son choix dès l’élection de Chantal Rouleau à Québec, le 1er octobre. «J’ai toujours travaillé pour des individus, des élus que je respecte en arrondissement, a-t-elle dit. Je n’ai jamais eu de pourparlers officiels avec Ensemble Montréal, mais je ne vous cacherai pas que je crois qu’il y avait un intérêt de leur part pour ma candidature.»

La mairesse Valérie Plante s’est félicitée de cette prise pour son parti. «Quand je me suis présentée en 2013, Caroline était déjà élue. Je suis allée voir des séances du conseil municipal et j’avais cliqué avec elle, qui faisait un bon travail», a affirmé Mme Plante.

Aux dernières élections, la mairie de (RDP-PAT) a échappé à Projet Montréal par près de 4000 votes. Pietro Mercuri avait amassé 42% des voix, contre 57% pour Chantal Rouleau.

La candidate Nadine Raymond tentera aussi de conquérir un district peu favorable à Projet Montréal historiquement, Saint-Michel.

«Le bilan de Projet de la dernière année, je fais confiance aux Michelois, ils vont le reconnaître. Je compte sur ma proximité avec les gens et les organismes. Je veux leur montrer qu’ils vont avoir le même genre d’écoute [qu’avant] avec Projet Montréal», a-t-elle indiqué.

Aux dernières élections, le parti de Valérie Plante avait récolté 38% des votes dans ce district.

Mme Raymond, qui a œuvre comme directrice principale innovation et développement au YMCA du Québec, après une carrière en marketing au privé, a souligné que l’engagement de la mairesse pour la construction de logements sociaux l’avait particulièrement séduite.

«C’est 12 000 nouveaux logements que l’administration s’est engagée d’offrir aux citoyens. C’est ambitieux, mais tellement important quand on considère l’ampleur des besoins», a-t-elle précisé.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!