Le 375e anniversaire de Montréal pourrait coïncider avec le prolongement du métro, estime le président-directeur général de l’Agence métropolitaine de transport (AMT), Joël Gauthier. Pour respecter cet échéancier, il faudra toutefois songer à se tourner vers des «méthodes alternatives» de financement, a-t-il indiqué mercredi.

Joël Gauthier a expliqué que le gouvernement devrait s’ouvrir au privé pour financer les projets de prolongement du métro.

Sans parler de partenariats public-privé (PPP) traditionnels, Joël Gauthier a mentionné que le gouvernement pourrait envisager de faire construire les tunnels du métro par le privé et conserver la responsabilité des voitures de métro. Des projets clé en main pourraient aussi représenter des approches intéressantes, selon le pdg de l’AMT.

«Ça se fait partout dans le monde, a-t-il assuré. Ici, ça fait 40 ans qu’on fait les choses de la même façon. Donc, on continue comme ça et le gouvernement paie 100 % de la facture. En réalité, on est un peu en retard sur la façon de construire et de financer nos infrastructures.»

Aussi dans Montréal :

blog comments powered by Disqus