Jacques Boissinot/LA PRESSE CANADIENNE Lise Thériault.

MONTRÉAL – Le Collectif 8 mars a défini ses attentes à l’approche d’une rencontre avec la ministre responsable de la Condition féminine, Lise Thériault, qui se déroulera à Montréal lundi.

La porte-parole de ce regroupement féministe et syndical a soutenu que cette réunion sera le moment tout indiqué pour aborder trois dossiers, à savoir le processus d’analyse différenciée selon les sexes, le retrait préventif chez les femmes enceintes ou qui allaitent et les services de garde éducatifs.

Mélanie Sarazin, qui est également la présidente de la Fédération des femmes du Québec, a ajouté qu’il s’agira d’un tout premier contact entre le Collectif 8 mars et cette élue.

Mme Sarazin a souligné qu’au sein de son camp, tout le monde entend se présenter à ce rendez-vous initial dans un esprit d’ouverture et avec le désir de nouer une véritable relation de collaboration.

En retour, elle souhaite que la politicienne saura faire preuve d’une «bonne réceptivité» et ce, même si le message qui lui sera livré ne sera sans doute pas toujours de la musique à ses oreilles.

En effet, le Collectif 8 mars a la ferme intention de revenir sur une récente sortie de Mme Thériault qui a fait couler beaucoup d’encre et qui, de toute évidence, a laissé certaines cicatrices.

«Il faut qu’elle sache qu’on est sceptique quant au rôle qu’elle peut jouer. Le fait qu’elle se soit présentée comme étant non féministe c’est inquiétant, (…) c’est un non-sens bien évidemment», a déclaré Mélanie Sarazin en entrevue à La Presse Canadienne.

«On aimerait avoir une discussion franche» à ce sujet, a-t-elle lancé sans ambages.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!