OTTAWA — L’ancien ministre Chris Alexander sera de passage à Ottawa, vendredi, pour déposer son formulaire de candidature et un premier chèque de 25 000 $ témoignant de son intention de briguer la chefferie conservatrice.

Aucune rencontre officielle avec les médias n’est prévue lors de cette visite éclair dans la capitale fédérale, a précisé l’ancien député, qui a été défait dans sa circonscription ontarienne d’Ajax aux élections d’octobre 2015.

Dans un courriel envoyé à La Presse canadienne, jeudi, Chris Alexander se dit cependant prêt à lancer officiellement sa campagne «aussitôt que possible», soit dès que le Parti conservateur du Canada le reconnaîtra comme candidat.

La dernière campagne électorale a été difficile pour cet ancien ambassadeur du Canada en Afghanistan âgé de 48 ans. Il a été marqué au fer rouge par la controversée promesse d’instaurer une ligne de dénonciation pour signaler des cas présumés de «pratiques culturelles barbares».

Il a reconnu que l’un de ses défis, dans cette campagne à la chefferie conservatrice, serait de réhabiliter son image. «Je compte pouvoir clarifier les choses», prévenait M. Alexander lors d’un entretien téléphonique, fin septembre.

La course à la succession de Stephen Harper compte jusqu’à présent six candidats officiels: le Québécois Maxime Bernier, les Ontariens Kellie Leitch et Michael Chong, les Saskatchewanais Andrew Scheer et Brad Trost ainsi que l’Albertain Deepak Obhrai.

Quelques autres, dont le député Erin O’Toole, les ex-députés Pierre Lemieux et Andrew Saxton ainsi que l’homme d’affaires britanno-colombien Rick Peterson, ont annoncé qu’ils comptaient se lancer. On pressent aussi une candidature de la députée Lisa Raitt.

On s’attend à ce que le député et ancien ministre Steven Blaney confirme qu’il sera aussi sur les blocs de départ dimanche lors d’un événement dans sa circonscription de Bellechasse—Les Etchemins—Lévis.

Aussi dans National :

blog comments powered by Disqus