TORONTO — Le Bureau des obligations familiales (BOF) arrive en tête du palmarès des agences gouvernementales de l’Ontario qui génèrent le plus de plaintes auprès de l’Ombudsman.

Paul Dubé a déclaré, mercredi, avoir reçu, lors du dernier exercice financier, pas moins de 1025 plaintes contre le BOF.

Ce bilan représente toutefois une amélioration par rapport à l’année précédente, où 1167 plaintes concernaient l’agence qui doit assurer le respect des ordonnances relatives aux pensions alimentaires.

M. Dubé signale qu’on lui reproche surtout un manque de cohérence: elle serait trop — ou trop peu — agressive selon les cas.

Par exemple, un plaignant aurait contacté l’Ombudsman à partir d’une prison, après avoir été arrêté pour non-paiement d’une pension alimentaire. Or, les avis du BOF ne lui seraient jamais parvenus puisqu’ils étaient expédiés au mauvais endroit — même si la bonne adresse figurait à son dossier.

Aussi dans National :

blog comments powered by Disqus