VANCOUVER — Le nombre de morts par surdose à Vancouver a augmenté de 43 pour cent l’an dernier par rapport à 2016.

La Ville a indiqué que 335 personnes avaient succombé à une surdose l’an dernier, comparativement à 234 l’année précédente.

Il y a aussi eu un bond considérable dans le nombre d’appels reçus par les pompiers et les ambulanciers pour des cas de surdose.

Selon la Ville, il y a eu 6324 appels pour surdose en 2017, comparativement à un peu plus de 4700 l’année précédente.

Le maire Gregor Robertson a souligné que l’ampleur de la crise des opioïdes mettait de la pression sur les intervenants d’urgence, les ressources de première ligne et les bénévoles communautaires.

Le maire a toutefois ajouté qu’une tendance plus positive avait émergé vers la fin de l’année avec un recul important dans le nombre de morts.

Les données les plus récentes du service du coroner de la Colombie-Britannique montrent qu’il y a eu 1208 morts par surdose de drogues illicites à travers la province entre janvier et octobre 2017. Le fentanyl a été détecté dans environ 83 pour cent des surdoses mortelles, selon ces données.

Note aux lecteurs: Ceci est une version corrigée. La version précédente contenait une erreur dans le nombre de morts par surdose dans la province entre janvier et octobre 2017.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!