Jacques Boissinot/La Presse canadienne François Legault

Si des élections provinciales avaient eu lieu au début du mois au Québec, la Coalition avenir Québec (CAQ) aurait formé un gouvernement majoritaire et le Parti québécois (PQ) n’aurait pas gagné assez de circonscriptions pour être reconnu comme un parti politique à l’Assemblée nationale.

Une projection de répartition des sièges établie à partir d’un sondage Léger mené sur le web du 31 mai au 10 juin accorde 83 sièges à la CAQ, 33 au Parti libéral (PLQ), 5 au PQ et 4 à Québec solidaire (QS).

Les 3234 répondants au sondage publié dans Le Journal de Montréal donnent à 37% leur appui à la CAQ, neuf points de plus qu’au PLQ. Le PQ ne récolte plus que 19% de la faveur.

Le sondage accorde au Parti libéral au pouvoir une domination totale dans plusieurs des circonscriptions des îles de Montréal et de Laval. À l’exception de ces deux régions, la majorité des ministres actuels ne seraient pas réélus.

Le sondage signale un maigre sept pour cent d’indécis ce qui démontre, selon Léger, que la plupart des Québécois ont déjà arrêté leur choix.

La marge d’erreur de la consultation est de plus ou moins 1,7%, 19 fois sur 20.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!