L’un des deux jeunes hommes ayant plaidé coupable à des accusations relatives à la pornographie juvénile dans l’affaire Rehtaeh Parsons en Nouvelle-Écosse fait face à une série d’accusations reliées à un présumé cambriolage.

Le jeune homme, aujourd’hui âgé de 21 ans, ne peut être identifié parce qu’il était mineur au moment où il a posé pour une photo explicite le montrant en relation sexuelle avec la jeune fille alors âgée de de 15 ans, et distribué cette image à certains camarades de classe.

Rehtaeh Parsons était âgée de 17 ans lorsqu’elle a été débranchée des appareils la maintenant en vie en avril 2013 à la suite d’une tentative de suicide.

L’affaire a attiré l’attention à l’échelle du pays après que la famille de l’adolescente eut allégué qu’elle avait été agressée sexuellement par le garçon en novembre 2011 et intimidée après le partage de la photo explicite.

Le jeune homme a écopé par la suite d’un an de probation pour avoir distribué de la pornographie juvénile. Cette semaine, il s’est présenté en cour pour faire face à des accusations distinctes reliées au vol et aux armes à feu concernant un présumé cambriolage.

En octobre dernier, un examen de la gestion de l’affaire par les procureurs et la police de la Nouvelle-Écosse a montré que l’enquête avait pris trop de temps et que des erreurs avaient été commises, mais a aussi déterminé que la Couronne pouvait raisonnablement conclure que des accusations d’agression sexuelle ne devaient pas être déposées dans ce dossier.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!