Cette semaine, l’équipe de Métro a écouté les derniers albums de Daphné, Terakaft, Bruno Mars, Lana Del Rey et Génération Goldman.

Il y a 15 ans déjà…
Daphné
Treize chansons de Barbara (4/5)

Pour le 15e anniversaire de la mort de Barbara, la chanteuse française Daphné a été approchée pour lui rendre hommage dans ce magnifique album. Avec sa petite voix claire, Daphné se réapproprie 13 chansons du répertoire de la dame en noir. On se laisse bercer par ses jolies versions d’Une petite cantate et de la romantique pièce Du bout des lèvres. Nous en pinçons aussi pour son duo avec le suave Benjamin Biolay (Dis, quand reviendras-tu?). Elle a su moderniser de vieux succès des années 1960 pour nous les faire redécouvrir. Bravo! Notre seul bémol : on préfère largement L’aigle noir de Marie Carmen.

– Rachelle McDuff

Touareg blues
Terakaft
Kel Tamasheq (4/5)

Alors que les Touaregs du nord du Mali ont rangé à la hâte leurs rêves pour fuir les islamistes, le groupe Terakaft vient briser en 12 pièces bien des clichés sur ce peuple berbère. Promenant sa caravane depuis 2007 dans l’ombre de Tinariwen, locomotive du rock touareg, le quatuor invite sur son quatrième album, Kel Tamasheq, des musiciens de choix, à commencer par le guitariste anglais Justin Adams. Sur un blues rock, électrique et festif, Tarakaft chante en tamasheq, langue touareg, des histoires douces-amères qui transcendent la chanson de divertissement. Un cri du cœur aux échos ensorcelleurs, à écouter mais aussi à lire grâce à un livret trilingue.

– Charles-Éris Blais-Poulin

Court, mais intense
Bruno Mars
Unorthodox Jukebox (3,5/5)

Le premier album de Bruno Mars, Doo-Wops & Hooligans, a fait un malheur. Avec raison. C’est un excellent disque. Les attentes étaient donc élevées pour ce deuxième effort. Et Mars relève le défi haut la main. Même s’il garde la même recette – de la pop teintée d’influences diverses (Treasure doit faire rougir d’envie Jamiroquai)  –, les chansons sont bonnes et l’énergie qu’il injecte à ses interprétations est contagieuse. C’est vraiment un excellent chanteur. Seul bémol, Unorthodox Jukebox ne compte que 10 chansons pour à peine 35 minutes de musique. Disons que c’est un CD court, mais intense…

– Eric Aussant

Tellement mieux
Lana Del Rey
Born To Die – The Paradise Edition (3/5)

On ne saurait accuser Lana Del Rey de ne pas persévérer. Plusieurs mois après la parution du mitigé Born to Die, la chanteuse vintage nous propose un complément à la chose. Sur ces huit nouvelles chansons, elle met de l’avant ce qu’on aime chez elle (les arrangements rétro, les ambiances feutrées, sa voix atypique) et elle délaisse, Dieu merci, les rythmes électro-pop pourris qui avaient gâché son premier album. Bien sûr, elle abuse toujours autant de l’imagerie américaine («Springsteen, c’est le roi, Elvis, c’est mon papa»), mais on s’y fait. Ne lui reste plus qu’à dire adieu aux paroles pseudoprovocatrices douteuses, du type «My pu**y tastes like Pepsi-Cola», et tout ira bien.

– Natalia Wysocka

Vivement l’original
Artistes variés
Génération Goldman (1,5/5)

Évidemment, il n’y a rien à redire sur les chansons de ce disque. Ce sont toutes des perles de la chanson pop française écrites par Jean-Jacques Goldman. Le talent des jeunes interprètes laisse cependant à désirer. C’est comme si on s’était entendu pour rassembler tous les chanteurs qui déplacent les accents toniques et qui ont une voix de crécelle sur un même disque. Seul Corneille, méconnaissable sur Quand tu danses, sort du lot. Sa version soignée est excellente et intéressante. Cela dit, il doit bien y avoir une compilation des succès originaux de Goldman dans les bacs ou sur iTunes…

– Eric Aussant

Évaluation: 5/5 = Sublime, 4/5 = Recommandé, 3/5 = Bien, 2/5 = Moyen, 1/5 = Sans intérêt

Aussi dans Culture :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!