Graham Hughes Graham Hughes / La Presse Canadienne

MONTRÉAL — Peu importe les conditions dans lesquelles il se retrouve, le Canadien trouve le moyen de gagner.

Disputant un quatrième match en six jours — un cinquième en huit jours — le Canadien a puisé dans ses ressources et a vaincu les Maple Leafs de Toronto 2-1, samedi, prolongeant sa série de succès à sept.

Carey Price a fait sa part en repoussant 37 lancers et le Canadien (8-0-1) est devenu la première formation dans l’histoire de la LNH à récolter au moins un point à ses neuf premiers matchs lors de deux campagnes consécutives.

«Je sentais une équipe qui avait moins d’énergie que les Leafs, a admis Therrien en pointant vers l’élément fatigue. Les Leafs ont connu un bon match. C’est une jeune équipe très talentueuse et ils nous ont mis dans le pétrin à quelques reprises à cause de leur vitesse. Mais nous avons trouvé une manière de gagner et Carey a été extraordinaire. Il a volé le match pour nous.»

Au cours de la rencontre, Price s’est dressé devant les jeunes Zach Hyman et William Nylander, sur des échappées. Il a aussi fait le moulin à vent avec sa mitaine pour capter un puissant tir sur réception de Connor Carrick, alors que le pointage était de 1-1.

Shea Weber a brisé l’égalité avec 12:36 à faire en troisième période, à quatre contre trois. Après une longue série de passes, Weber a finalement fait bouger les cordages en décochant un boulet de canon. Il s’agissait pour lui de son quatrième but de la saison, son troisième en avantage numérique.

«Weber joue du hockey extraordinaire, a mentionné Therrien. Il marque des gros buts et il fait des gros jeux dans les bons moments. Il agit en vrai leader, ce qui est défini par ses actions. Il a un impact très positif sur l’équipe.»

Alex Galchenyuk avait ouvert la marque après 6:11 de jeu en deuxième période en marquant son troisième but de la saison. Alexander Radulov a récupéré la rondelle dans le coin de la zone des Leafs et a repéré Galchenyuk, fin seul en retrait de l’autre côté. Le jeune Américain a tiré sur réception, ne laissant aucune chance au gardien Frederik Andersen.

«Quand il a pris possession du disque dans le coin, je savais qu’il allait pivoter et chercher quelqu’un, a raconté Galchenyuk. J’ai voulu me placer pour lui donner une option de passe et il a réussi un jeu de grande qualité. Je dois lui donner tout le crédit.»

Sans offrir leur meilleure prestation de la saison, les hommes de Michel Therrien ont fait le nécessaire pour venir à bout des jeunes Maple Leafs (2-3-3).

Le Canadien a signé une 11e victoire de suite face à la formation torontoise. Sa dernière défaite contre ses grands rivaux remonte au 18 janvier 2014. De plus, la dernière victoire des Leafs à Montréal remonte au 1er octobre 2013. Signe que les temps ont changé à Toronto, seulement quatre joueurs qui ont participé à cette victoire portaient à nouveau les couleurs de l’équipe de la Ville reine samedi — James van Riemsdyk, Jake Gardiner, Nazem Kadri et Tyler Bozak.

Kadri a été l’unique buteur des Leafs, mais le trio des jeunes de Nylander, Hyman et Auston Matthews, premier choix au dernier repêchage de la LNH, a parfois étourdi la défensive du Tricolore.

Les visiteurs se sont toutefois butés à un Price en grande forme. Price est toujours invaincu en cinq matchs cette saison. Il accordé seulement sept buts en cours de route.

À l’autre bout de la patinoire, Andersen a effectué 29 arrêts.

Le Canadien disputera son prochain match mercredi, quand les Canucks de Vancouver seront de passage au Centre Bell.

Ce sont ces mêmes Canucks qui avaient infligé un premier revers au Bleu-blanc-rouge la saison dernière après neuf victoires. La rencontre avait toutefois été disputée à Vancouver.

Aussi dans Canadien de Montréal :

blog comments powered by Disqus