Métro

S’il y a des maux plus désagréables que d’autres, les hémorroïdes font partie de ceux-là. Et elles indisposent une grande partie de la population. Le pharmacien Eric Van Hoenacker propose des solutions pour soulager l’inconfort causé par les hémorroïdes.

CV

  • Nom : Eric Van Hoenacker
  • Années d’expérience : pharmacien-propriétaire depuis 2008
  • Clinique : Pharmacie Van Honecker-Tremblay, affiliée à Pharmaprix

Health FoodÉviter la constipation
L’alimentation est au centre de cette problématique, puisque la constipation est l’un des principaux facteurs de déclenchement des hémorroïdes. Pour éviter les selles dures, et l’obligation de devoir forcer aux toilettes, il est impératif de bien s’hydrater et de privilégier la consommation de fruits et de légumes riches en fibres, comme les artichauts, les figues, les pruneaux, les fruits secs, etc. Au besoin et sporadiquement, il peut être nécessaire de recourir aux laxatifs pour ramollir les selles.

Éviter la position assise prolongée
Tentez de réduire les longues périodes en position assise, particulièrement aux toilettes. Cette position n’est pas naturelle et contribue au relâchement des muscles de l’anus. De manière générale, l’exercice physique peut aider à soulager les épisodes d’hémorroïdes. Faites donc de courtes marches, levez-vous et étirez-vous périodiquement.

Shower tap

Recourir aux bains de siège
Lorsque vous êtes incommodé par les hémorroïdes, les bains de siège peuvent s’avérer d’un grand soulagement. Privilégiez donc des périodes de bain tiède d’une durée de 10 à 15 minutes, deux ou trois fois par jour.

 

SANTÉ_4 Pharmacien_c100Appliquer un onguent adapté
Le pharmacien peut vous conseiller des produits en vente libre pour ce type de problème. Par exemple, un anesthésique local peut soulager la douleur rapidement, mais momentanément. D’autres produits peuvent également aider à prévenir la démangeaison. Après les selles et avant d’appliquer l’onguent, pensez à bien nettoyer la région affectée avec de l’eau.

SANTÉ_5 Consulter_c100Quand faut-il consulter?
Si, après deux semaines, il n’y a aucune amélioration et que le problème persiste, notamment si les saignements ne cessent pas, il est recommandé de consulter. Les hémorroïdes persistantes et non traitées peuvent entraîner des complications, comme des infections. Le médecin pourra donc vous suggérer un traitement adapté à votre situation.

Aussi dans Cinq trucs contre... :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!