Amine Esseghir/Courrier Ahuntsic Lucie Bernier directrice de la bibliothèque Ahuntsic assure que le chantier à venir annonce aussi une bibliothèque plus moderne et plus proche des usagers.

La bibliothèque Ahuntsic sera déplacée, son espace sera restreint et le nombre de livres qu’elle propose sera réduit. Cette institution culturelle majeure de l’arrondissement devra connaitre à partir de février 2019 sa cure de jouvence la plus importante depuis sa création il y a 20 ans.

C’est l’installation d’une machine automatisée pour le retour des livres qui nécessite ces travaux. «Nous allons avoir le plus grand automate du réseau des bibliothèques publiques doté de neuf bacs», indique Lucie Bernier, directrice de la bibliothèque.

La bibliothèque Ahuntsic traite actuellement une quarantaine de bacs par jours. Elle s’est classée en 2017 la première parmi toutes les autres de la métropole avec ses 693 773 prêts de documents.

Il faudra six mois pour réaménager la bibliothèque Ahuntsic. Photo: Amine Esseghir/Courrier Ahuntsic.

L’automatisation des retours de livres entre le cadre de l’importante opération de rattrapage pour les bibliothèques de Montréal, entamée en 2008.

Les travaux devront être lancés en février et devraient durer six mois. Le coût total du projet est estimé à près de 2M$. Outre Ahuntsic, les bibliothèques Mordecai-Richler dans le Mile-End, Henri-Bourassa à Montréal Nord et Saint-Michel seront dotées de retours automatisés en même temps.

On profite aussi de ce chantier pour rénover et réaménager quasiment tout l’établissement. La bibliothèque rouvrira à la fin de l’été ou à l’automne 2019 avec de nouveaux espaces et un meilleur éclairage.

«Nous aurons une seule section jeunesse sur un seul niveau, actuellement sur deux niveaux, nous allons rénover aussi les aires d’accueil avec de nouveaux comptoirs», énumère Mme Bernier.

Le retour automatisé devrait aussi libérer davantage le personnel pour des tâches moins ingrates que la démagnétisation ou le classement des livres dans des bacs.

La bibliothèque Ahuntsic est dotée d’une trentaine d’employés qui doivent faire face à une augmentation de l’activité dans cet établissement. «La bibliothèque joue un rôle qui dépasse largement le simple dépôt de livre», relève Mme Bernier.

Outre la lecture publique, elle compense en partie l’absence de bibliothèques scolaires. «Nous recevons 37 groupes scolaires par mois», indique Mme Bernier. C’est aussi un espace culturel essentiel à Ahuntsic.

Déplacement
Pour la durée du chantier, la bibliothèque sera déplacée dans le même bâtiment, mais au deuxième étage, au-dessus de la maison de la culture. «On devrait tout déménager en une semaine», espère Mme Bernier.

Toutefois, à cause de l’exiguïté des lieux, ce sera 10 à 15% seulement des ouvrages existants qui seront disponibles au prêt. «Cela représente environ 20 000 documents», souligne Mme Bernier.

Pour satisfaire les habitués, une sélection des titres les plus demandés sera effectuée.

«Nous allons voir dans nos statistiques quels sont les 300 romans qui tournent le plus, mais nous allons aussi compter sur l’expérience de nos bibliothécaires pour faire le choix», relève Mme Bernier. Elle promet aussi de faire un effort en offrant toujours des nouveautés.

Pour compenser la réduction de l’espace, les heures d’ouvertures seront étendues. «On ajoute 15h par semaines et nous passons de 53h à 68 heures, note Mme Bernier. C’est aussi un test pour voir si les gens vont venir en matinée.»

La directrice convient que ces rénovations annoncent aussi des nouveautés dans l’offre de service de la bibliothèque.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!