Gracieuseté Lors de la 20e édition de son Gala annuel, la Fondation a rendu hommage à titre posthume à l’initiateur de l’événement, Maurice L. Déry. Trois autres trophées ont été remis au Dr Alain Verdant, chef du service de chirurgie vasculaire, Mélanie Dubé, conseillère en soins infirmiers et Pierre Jarry, un grand donateur.
Deux anniversaires ont été soulignés par le Fondation de l’hôpital du Sacré-Cœur à l’occasion de son Gala annuel le 4 novembre au Sheraton Laval. Le premier marquait les 35 ans de la Fondation. Le second mettait en évidence les 20 ans du gala Rendez-vous rebaptisé depuis 2009 Gala des Émilie en l’honneur d’Émilie Gamelin fondatrice des Sœurs de la Providence qui a mis sur pied l’hôpital du Sacré-Cœur.

De 1976 à aujourd’hui, la Fondation de l’hôpital du Sacré-Cœur a permis à l’établissement de santé du boulevard Gouin d’évoluer et de grandir en l’aidant à acheter des appareils à la fine pointe de la technologie et en soutenant la recherche et l’enseignement de ce centre affilié universitaire.

«À même les sous qu’on verse, un montant important va vers la recherche, indique Benoit Tremblay, directeur général de la Fondation de l’hôpital du Sacré-Cœur. Sacré-Cœur est affilié à l’Université de Montréal. L’hôpital a son propre centre de recherche. C’est l’hôpital qui se charge du partage entre l’achat d’appareils ultra spécialisés, la recherche et l’enseignement.»

Avec l’argent amassé annuellement pour l’hôpital, la Fondation contribue à insuffler un vent nouveau dans la pratique médicale. À preuve, la campagne menée en 2009 avec les cardiologues et les pneumologues de l’hôpital pour ouvrir le Centre Jean-Jacques Gauthier au Centre Y Cartierville a permis de développer un programme à modeste déploiement voué à prendre de l’ampleur.

«Le Centre qui traite des patients en cardiologie et en pneumologie va peut-être faire école parce que d’autres hôpitaux québécois s’y intéressent au point de s’informer s’il est possible de créer un projet similaire dans leurs communautés, souligne M. Tremblay.

Au cours des 35 dernières années, la Fondation a connu des moments marquants dans son histoire, dont les campagnes majeures de 1989 et 2005. «Lors de ces campagnes, la Fondation est plus présente au niveau médiatique, mentionne Benoit Tremblay. Ça contribue à nous faire connaître davantage. En 1989, la campagne majeure avait comme coprésident Jeannine Guillevin Wood et Robert Bourassa. On a un projet de préparer une prochaine campagne majeure.»

Parmi les événements à venir, on retrouve l’ascension de l’Island Peak au Népal en avril prochain. La Fondation est toujours à la recherche de participants pour prendre part à cette aventure. Les fonds accumulés iront au Centre Jean-Jacques Gauthier pour son fonctionnement. Le Défi annuel Doués pour bouger est aussi une activité qui sert à financer ce centre de réadaptation cardio-respiratoire.

Gala des Émilie

La 20e édition du Gala des Émilie a permis à la Fondation d’amasser une somme record de 595 832$. Cet événement vise à amasser des fonds pour l’hôpital et rendre hommage à des gens de qualité qui ont permis à l’établissement hospitalier de rayonner dans la grande région métropolitaine, au Québec et à l’étranger.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!