Gracieuseté Rachid Bandou, candidat du Parti québécois dans l'Acadie.
«La loi 101 vient d’avoir 35 ans, les citoyens du Québec sont donc en droit de s’attendre à ce que cette loi, si importante pour notre culture, soit respectée et appliquée par les responsables, mentionne le candidat du Parti québécois dans l’Acadie, Rachid Bandou. Il faut conclure que dans les circonscriptions de l’Acadie et de Saint-Laurent, circonscriptions respectives de la ministre responsable de la Charte de la langue française et du ministre de la Justice, l’Office de la langue française (OLF) ne fait pas son travail.»

«À l’automne 2011, un citoyen choqué par l’inaction de gouvernement a pu, à lui seul, dans l’Acadie, relever 145 infractions et porter officiellement plainte à l’OLF, souligne M. Bandou. Malgré qu’il se soit écoulé environ dix mois depuis, il reste encore le tiers des plaintes à traiter.»

«Pareillement, aucune des 333 plaintes dans Saint-Laurent n’a encore été traitée, poursuit le candidat. Bien sûr, on invoquera que ça ne fait qu’à peine trois mois et que c’est la période des vacances.»

«Mais la question n’est pas dans le délai, mais bel et bien: « Pourquoi faut-il attendre qu’un citoyen fasse le travail de l’OLF? »», ajoute Rachid Bandou.

«C’est une question de volonté politique et le Parti québécois, avec Rachid Bandou, ne fera pas de compromis sur la question de la langue française», conclut-il.

(Source: Équipe du Parti québécois dans l’Acadie)

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus