Charlotte Lopez/TC Média L'Association des commerçants de la rue Prince-Arthur espère recevoir des subventions de la Ville de Montréal pour apporter quelques modifications à la rue.

Après un an de travaux et 4 M$ d’investissements, le nouveau visage de la rue Prince-Arthur a enfin été inauguré dans le cadre des legs du 375e anniversaire de Montréal. Les commerçants espèrent que le ralentissement économique du secteur sera maintenant chose du passé.

Arbres, place publique, nouveau mobilier urbain, saillies de trottoir et terrasses centrales: la rue située entre le carré Saint-Louis et le boulevard Saint-Laurent dans le Plateau-Mont-Royal présente maintenant un design entièrement revampé.

Depuis un bon moment, la première rue piétonne de Montréal était surtout connue pour être un corridor de passage entre les artères majeures que sont la rue Saint-Denis et le boulevard Saint-Laurent. Elle sera maintenant «un corridor de verdure et de déambulation», lance le maire d’arrondissement Luc Ferrandez.

Espoir
Benoit Lambert, représentant de l’Association des commerçants de la rue Prince-Arthur et propriétaire du restaurant Deux Gamins, est heureux que la période de travaux soit terminé et regarde vers l’avenir.

«Ç’a été beaucoup de bouleversements et un grand changement, mais c’est une impulsion pour la rue et ses entreprises. L’achalandage revient, les passants restent plus et profitent des bancs. C’est un vrai lieu de vie» – Benoit Lambert

Toutefois, puisque «rien n’est parfait», il demeure quelques ajustements à réaliser, notamment en ce qui concerne l’exploitation des tables en terrasse, maintenant regroupées au centre de la voie publique.

«On va apprendre à utiliser ces nouveaux espaces qui demandent aux restaurateurs une nouvelle façon de travailler. Ce n’était pas ce qui était prévu sur les plans, mais nous sommes contents de la réalisation finale», précise M. Lambert.

«Ce n’est pas aussi facile d’exploiter une terrasse au centre de la rue. Cela peut-être difficile pour les commerçants, mais je pense que s’ils doublent leur chiffre d’affaires, ils vont être contents de vivre avec cette difficulté-là», souligne pour sa part le maire Ferrandez.

L’Association des commerçants de la rue Prince-Arthur espère recevoir des subventions afin de pouvoir bénéficier de davantage de lumières et de couvertures pour protéger leurs tables.

Accessibilité
Linda Gauthier, ancienne présidente du Regroupement des activistes pour l’inclusion au Québec (RAPLIQ) et candidate pour l’Équipe Coderre dans le Plateau, déplore que 4 M$ aient été mis dans ce projet «quand on aurait peut-être pu aider les commerçants à rendre leurs commerces universellement accessibles».

Christine Gosselin, conseillère d’arrondissement, a félicité le nouvel aménagement de la rue Prince-Arthur, qui devient, selon elle, «la rue la plus accessible de tout Montréal». En réponse à Mme Gauthier, elle souligne que c’est aux commerçants de modifier leurs salles de bain et leurs entrées et non à l’arrondissement.

«La partie domaine public est complètement accessible, il faut que les commerçants contribuent de leur côté, c’est à eux de jouer maintenant», ajoute-t-elle.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!