Collaboration spéciale Christine Gosselin Les résidents et les étudiants sont invités à s’inscrire gratuitement au service ou à faire du bénévolat pour récolter des objets valorisables.

Un projet pilote appelé DispoRespo sera mis en place par l’Association Étudiante de l’Université McGill (AÉUM) dans le quartier Milton Parc à la fin du mois, afin de fournir un service de collecte des encombrants laissés dans la rue par les étudiants après leur session.

À chaque fin de session d’hiver, un problème d’insalubrité persiste depuis plusieurs années dans le quartier de Milton Parc en  raison de certains étudiants de l’Université McGill qui quittent Montréal. Ces derniers ne respectent pas les règlements municipaux du ramassage des ordures et laissent des objets – souvent valorisables- sur le trottoir pendant plusieurs jours.

Tous les articles ménagers indésirables seront collectés, centralisés et triés, du 27 avril au 6 mai, avant d’être donnés à deux organismes de bienfaisance dans le but de mettre fin aux objets délaissés par les universitaires dans ce quartier.

Les électroménagers ne sont pas acceptés pour la première année du projet. Les meubles déchirés, endommagés ou autrement en mauvais état, les matières contaminées d’insectes et les ordures ne seront pas acceptés.

C’est en collaboration avec la Société pour l’action, l’éducation et la sensibilisation environnementale de Montréal (SAESEM), l’arrondissement du Plateau-Mont-Royal (PMR), l’Université McGill et le Comité des citoyens de Milton Parc que le projet DispoRespo – ou Trash2Treasure – a été créé.

Les deux organismes Renaissance et Le Chaînon, utiliseront les revenus provenant de la vente de ces articles pour aider l’intégration à l’emploi et les femmes en difficulté.

Collecte eco-responsable

Ces objets seront ramassés par la SAESEM grâce à un service de distribution entièrement écoresponsable. Un camion électrique et deux vélos remorques seront utilisés pour le projet-pilote.

«On a pour mission d’améliorer le volet environnemental dans les communautés de Montréal et ce projet-là va permettre de faciliter la collaboration entre la communauté de Milton Parc et les étudiants de McGill», souligne Gabriel Towsend Darriau, chargé du projet DispoRespo à la SAESEM.

Les résidents et les étudiants sont donc invités à s’inscrire gratuitement au service, ou pour faire du bénévolat, sur le site Web http:/tinyurl.com/T2T2018.

Des dépliants et des affiches ont été distribués dans le quadrilatère visé du quartier, soit entre la rue Université et l’avenue du Parc et entre la rue Sherbrooke et l’avenue des Pins.

Les étudiants sont mis au courant par rappels constants de la part de l’association étudiante et de l’Université, qui a mis en place une campagne de sensibilisation.

«Ce projet est un exemple fort qui montre que de bonnes choses peuvent arriver lorsque tout le monde collabore à un objectif commun. Nous faisons de notre mieux pour communiquer régulièrement avec les étudiants sur les déchets, le recyclage et plus largement sur les enjeux de développement durable», Christopher M. Buddle, doyen à la vie étudiante à l’Université McGill.

Du repérage sera également fait sur le terrain par l’association étudiante pour contrôler et étiqueter les dépôts sauvages d’objets valorisables, qui seront ensuite ramassés par la SODER et l’arrondissement du PMR, explique Julien Tremblay Gravel, commissaire aux Affaires Communautaires de l’AÉUM.

Hélène Brisson, vice-présidente du Comité des citoyens de Milton-Parc, est très heureuse de la mise en place de ce projet. «On vit tous ensemble dans le même quartier et c’est un gros problème chaque année. Les étudiants vont maintenant prendre la responsabilité de leurs propres biens et avoir un moyen pour régler ce problème», commente-t-elle.

Problème récurrent

L’année dernière, Alex Norris, conseiller de ville pour l’arrondissement du Plateau-Mont-Royal (PMR), avait demandé l’élaboration d’un partenariat avec la communauté de l’Université McGill pour régler ce sujet de longue date qui provoque des frictions entre les résidents permanents de Milton-Parc et la communauté de McGill.

L’arrondissement se dit aujourd’hui ravi d’avoir trouvé une entente avec l’Université. «C’est un beau projet d’économie circulaire à échelle locale, lance Maeva Vilain, conseillère d’arrondissement dans le district de Jeanne-Mance. On veut encourager l’Université McGill à être un bon citoyen corporatif.»

Milton-Parc est un quartier de l’arrondissement du Plateau-Mont-Royal qui nécessite le plus de ressources en matière de propreté, explique-t-elle. Chaque année à cette même période, une équipe de deux cols bleus passe tous les jours, au lieu de deux fois par semaine le reste de l’année.

DispoRespo fournit le service de collecte du 27 avril au 6 mai.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!