Archives/TC Media Les consommateurs font leurs courses à pieds dans 68% des cas. La clientèle locale représente 46% de l'achalandage. Une partie des marcheurs sont des touristes de passage à Montréal.

Lorsque vient le temps de faire un bilan sur le commerce de détails, la provenance de la clientèle devient un enjeu. Un sondage réalisé par la firme Convercité et financé par la Société de développement du boulevard Saint-Laurent (SDBSL), sur le mode de transport utilisé par la clientèle et la satisfaction de ceux-ci à l’égard de l’accessibilité des commerces démontre que le plus grand taux d’insatisfaction provient des utilisateurs du transport en commun.

Alors que plusieurs commerçants ont décrié les mesures d’apaisement de la circulation mises en place par l’administration Ferrandez, les données récoltées démontrent que les consommateurs de la Main ne semble pas privilégier l’automobile dans leurs déplacements, puisque seulement 9% d’entre eux avaient utilisé ce moyen de transport pour accéder à l’artère. Selon ce sondage, les automobilistes se montrent aussi satisfaits à 80%.

L’étude de clientèle a été réalisée auprès de 300 personnes faisant leurs courses sur l’artère. Elle démontre que le plus grand taux d’insatisfaction provient des utilisateurs de l’autobus.

«En autobus, le taux d’insatisfaction est de 45%. Il y a beaucoup de problèmes avec le circuit 55, que ce soit les retards ou la fréquence des passages. Il faut améliorer l’accessibilité au boulevard par autobus. Il faut toutefois préciser que pour avoir une idée plus précise, il faudrait faire un sondage beaucoup plus vaste. Comme je le répète toujours, ça s’inscrit dans une politique de développement économique qui donnerait des outils aux sociétés de développement commercial pour utiliser leur plein potentiel», souligne le directeur général de la SDBSL, Glenn Castanheira.

Les consommateurs font leurs courses à pieds dans 68% des cas. La clientèle locale représente 46% de l’achalandage. Une partie des marcheurs sont des touristes de passage à Montréal.

Rappelons que Projet Montréal milite actuellement pour une amélioration du transport en commun et s’oppose aux coupes du maire Denis Coderre dans la Société de transport de Montréal (STM).

La conseillère d’arrondissement, Marie Plourde, mentionne que le projet I-Bus, qui devrait voir le jour en 2016 pourrait améliorer la situation de l’autobus 55.

«Avec son portable, il sera possible de planifier ses déplacements, ce qui risque de diminuer l’insatisfaction. Toutefois, s’il y a matière à augmenter la fréquence, ce pourrait être revu. Le problème sur Saint-Laurent, c’est que beaucoup de camions de livraison se stationnent en double, ce qui crée des ralentissements de circulation qui peut expliquer les retards», affirme Mme Plourde.

Verdissement et propreté: des enjeux
Les répondants se sont dit satisfaits de la sécurité du boulevard dans 90% des cas. Ils ont toutefois critiqué le manque de verdure et de propreté de la Main.

«Ça nous a surpris que les personnes sondées trouvent le boulevard sécuritaire, alors que nous avons des problématiques au niveau de la sécurité des piétons. La propreté, ce n’est toutefois pas surprenant et c’est vrai qu’il manque de verdure, mais ces deux questions sont des enjeux montréalais. Si on veut attirer des investisseurs et du talent, ça ne prend pas juste des déductions d’impôts, il faut que la ville soit belle. C’est la qualité de vie qui garde les gens talentueux dans une métropole», conclut. M. Castanheira.

Du côté de l’arrondissement, on mentionne que des sommes sont données annuellement aux sociétés de développement commercial pour le verdissement.

«Cette année encore, nous avons donné un montant à la SDBSL pour verdir le secteur. Ce n’est toutefois pas simple sur le boulevard, parce qu’on ne peut faire de saillis, c’est trop étroit. On œuvre toutefois avec les commerçants pour améliorer la situation sur les artères. La relation avec ces derniers a beaucoup changé depuis quelque temps. Nous obtenons une collaboration exemplaire», affirme Mme Plourde.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!