Archives/TC Media Gilles Deguire, ancien maire de Montréal-Nord

Gilles Deguire, l’ex-maire de Montréal-Nord accusé de crimes sexuels contre une personne mineure, a admis par l’entremise de son avocat avoir commis des «gestes inacceptables» pour lesquels il ressent un «profond remord».

Me Frank Pappas a fait ces déclarations à la sortie de la salle d’audience au Palais de justice de Montréal ce lundi 7 novembre. Selon plusieurs médias, l’avocat de la défense a qualifié l’ancien maire «d’homme bon qui a dérapé».

La Couronne et les avocats de la défense étaient de retour au tribunal afin de fixer la date du début du procès de Gilles Deguire, absent de la salle d’audience. La date n’a pas été choisie, mais les procureurs seront de retour devant le juge le mois prochain. D’ici là, la présomption d’innocence demeure.

L’avocat estime que les gestes reprochés se trouvent au « bas de l’échelon » en terme de gravité, tout en soulignant ne pas vouloir minimiser le sérieux des accusations.

Les faits reprochés se seraient produits entre le 1er décembre 2013 et le 23 octobre 2015, à Montréal et ailleurs au Québec, alors qu’il siégeait en tant que maire d’arrondissement.

Âgé de 66 ans, Gilles Deguire a été élu maire de l’arrondissement de Montréal-Nord pour la première fois en 2009 avant d’être reconduit dans ces fonctions en 2013. Il fut également policier durant 30 ans au Service de police de la Ville de Montréal (SPVM).

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus