François Lemieux/Cités Nouvelles Le maire de Pierrefonds-Roxboro, Dimitrios (Jim) Beis, se dit vraiment choqué de n'avoir pas été consulté dans le dossier du développement d'un parc et d'un chemin dans l'emprise de l'A-440.

La décision de créer un chemin de parc interdit aux voitures dans l’emprise de l’A-440 fait des mécontents. Le maire de Pierrefonds-Roxboro et le président-directeur général de la Chambre de commerce de l’Ouest-de-l’Île ont exprimé leur désaccord face au projet présenté par l’administration de la mairesse de Montréal, Valérie Plante.

«Québec et Montréal n’ont même pas demandé notre participation en tant qu’élus. Je suis tellement choqué. De ne même pas avoir eu de nouvelles à l’avance pour m’impliquer dans le processus, c’est inacceptable», indique le maire de l’arrondissement, Dimitrios (Jim) Beis.

Il affirme que les résidents qui se battent depuis longtemps pour avoir un boulevard urbain ont été négligés.

«Dans le secteur, c’était la priorité numéro un pour les gens d’avoir ce boulevard urbain. Les gens qu’on a rencontrés depuis des années voulaient des commerces comme sur Saint-Charles. Pour eux, c’est quand même loin d’aller chercher une pinte de lait», souligne-t-il.

M. Beis anticipe par ailleurs des problèmes de circulation près de la rue Antoine-Faucon, par laquelle les autobus qui emprunteront le chemin de parc nouvellement créé circuleront.

«C’est un secteur hyper résidentiel et maintenant, on va avoir une voie réservée pour les autobus en plus de pistes cyclables. Ces secteurs de Pierrefonds-Roxboro et Kirkland sont déjà débordés d’autos. Saint-Charles est déjà bloqué le matin. Ça démontre à quel point l’administration Plante est déconnectée de la réalité de l’Ouest-de-l’Île», indique-t-il.

Pas pratique
De son côté, le président directeur général de la Chambre de commerce de l’Ouest-de-l’Île, Joseph Huza, en faveur du Réseau express métropolitain (REM), espère que le projet de train électrique facilitera l’influx de travailleurs vers les entreprises de l’Ouest-de-l’Île.

Il est toutefois déçu de voir que le chemin de parc dans l’emprise de l’A-440, qui serait attendu depuis au moins 25 ou 30 ans, ne sera pas accessible aux automobilistes pour leur permettre de rejoindre l’A-40.

«On a des embouteillages sur les axes nord-sud, c’est l’enfer. De notre côté, on a toujours essayé de faire de la pression pour avoir des artères nord-sud. C’est sûr qu’on appuie les projets verts éco-durables, mais dans ce cas, je pense qu’il y a moyen de faire en sorte que tout le monde soit content. Ça ne répond pas aux besoins, ce n’est pas pratique», fait-il valoir.

Il ajoute également que cette décision causera des ennuis aux parents, qui devront déposer leurs enfants à la garderie ou l’école en voiture avant de devoir se rendre à pied à la station du REM.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!