Dans le cadre de la campagne électorale, TC Media vous présente chacun des candidats qui convoitent les postes de conseiller municipal disponibles dans chacun des six districts de Ville de Mont-Royal. Cette semaine, nous terminons avec les candidats des districts 5 et 6.

Pour voir la présentation des autres candidats: districts 1 et 2 | districts 3 et 4.

District 5

Sarah Morgan – Indépendante

Lauréate du prix du mérite Grands Monterois dans la catégorie «Relève» en 2016, Sarah Morgan se lance maintenant en politique municipale. Elle propose de revoir le projet de centre sportif en fonction des nouvelles données démographiques.

«Ça fait plus de dix ans que le projet est en discussion. Depuis, la démographie de la ville a changé et les besoins aussi. Si l’on construit un nouveau centre sportif, elle devrait être pour les besoins futurs de la ville et non les mêmes plans qu’on avait il y a dix ans», soutient Mme Morgan.

La candidate indépendante dit se présenter pour s’assurer que la ville reste aussi belle pour les générations futures. Selon elle, personne ne représente la relève au conseil municipal alors que plusieurs décisions touchent les jeunes.

Sarah Morgan étudie en génie mécanique à l’Université Concordia. Elle a mis sur pied un programme de robotique au Friendship Circle of Montreal, un organisme de Côte-des-Neiges qui intervient auprès d’enfants avec des besoins spéciaux pour mieux les intégrer à la communauté. Native de VMR, elle s’est aussi impliquée dans le milieu du sport de la ville comme au soccer, au ballet et en natation.

Michelle Setlakwe – Action Mont-Royal (sortante)

Élue dans le district 5 depuis l’élection partielle de juin 2016, Michelle Setlakwe brigue un deuxième mandat. Comme priorités, elle souhaite poursuivre une saine gestion des finances publiques et travailler sur le projet d’un centre sportif et communautaire.

«Ce centre intergénérationnel constituera un lieu idéal pour entretenir l’esprit de communauté présent à VMR. Afin d’être en mesure de transmettre aux générations futures le fort sentiment d’appartenance si présent auprès des résidents de notre ville. Il nous faut les locaux et les installations adéquates pour nous permettre de nous réunir et de créer des liens», soutient la conseillère sortante.

La protection des arbres et des espaces verts, le maintien d’une vigilance concernant les rénovations résidentielles et la sécurité dans le quartier font aussi partie des dossiers sur lesquels elle veut se pencher.

Mme Setlakwe affirme que son arrivée en politique municipale est la continuation de ce qui l’a toujours animé: rencontrer les gens, s’impliquer et être active dans la communauté.

Avocate de formation, la candidate s’implique au sein de la Fondation St-Clément ainsi qu’à la Fondation du CHU Sainte-Justine dans le cadre d’activités de financement.

District 6

Jonathan Lang – Indépendant

Jonathan Lang se lance en politique municipale puisqu’il dit souhaiter ramener de la transparence à l’hôtel de ville.

Il y a trois ans, M. Lang s’est opposé à la construction d’immeubles à condos de plusieurs étages dans le secteur Plymouth/Lucerne. Il affirme avoir été choqué par le manque de transparence et de représentativité au conseil municipal par rapport aux préoccupations citoyennes.

«Je ne peux pas rester passif quand je pense que les choses pourraient aller mieux. Nous avons besoin de franches discussions entre les membres du conseil avant de prendre des décisions», soutient le candidat.

Il croit que le conseil municipal a besoin d’élus indépendants afin que les préoccupations des résidents du district six reçoivent une vraie représentation à la table du conseil. Il souhaite aussi que tous les résidents de la ville reçoivent une égale considération.

Dentiste pratiquant depuis de nombreuses années, M. Lang s’est aussi impliqué dans le monde du sport local. Il est entraîneur depuis 15 ans de la ligue de hockey mineure de VMR et a mis en sur pied une ligue de balle-molle dans la ville. Le candidat est aussi membre actif à la Synagogue de la Congrégation Beth-El de VMR.

Daniel Robert– Action Mont-Royal (sortant)

Daniel Robert sollicite un deuxième mandat consécutif comme conseiller municipal. Pour les quatre prochaines années, il souhaite mettre sur pied une consultation publique rassemblant les citoyens et la Ville afin de revoir les règles de circulation dans le secteur Lucerne/Plymouth et les rues avoisinantes afin d’atténuer la vitesse.

Le candidat sortant croit qu’avec l’adoption d’un nouveau zonage permettant la construction d’immeubles à condos sur l’avenue Plymouth, le quartier s’est dynamisé grâce notamment à de nouveaux commerces.

«Ces constructions ont également souvent permis à des enfants de résidents de revenir à VMR et de s’y loger à un prix plus abordable, en plus, bien sûr, de permettre l’installation de nouveaux arrivants», soutient-il.

S’il est réélu, M. Robert promet aussi l’ajout d’une surface de soccer dans le district. Il propose également de mener une consultation publique pour réduire les introductions par effraction.

Avocat depuis de nombreuses années, Daniel Robert s’est aussi impliqué dans plusieurs secteurs de la vie monteroise, comme président du conseil d’administration de l’Orchestre du Nouveau-Monde, dans le mouvement scout et au sein du conseil d’administration de la résidence Russell. Il agit aujourd’hui comme membre au comité établissement de l’Académie Saint-Clément.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!