James Hajjar Sean Thomas Erlington en demi-finale contre le Vert & Or de Sherbrooke, le 7 novembre.

À 72 heures du match de la Coupe Dunsmore, qui opposera les Carabins de l’Université de Montréal à leurs éternels rivaux du Rouge et Or de l’Université Laval, l’entraîneur-chef des Bleus , Danny Maciocia, se dit prêt et confiant, alors qu’il prépare ses joueurs à ce match qui se jouera jusqu’aux derniers instants.

L’année dernière les Bleus ont vécu un véritable conte de fées, alors qu’ils ont remporté à la fois la Coupe Dunsmore et la Coupe Vanier, pour la première fois de leur histoire.

Stop_Sean_THomas_Erlington

Sean Thomas Erlington face au Rouge et Or de Laval, le 17 octobre dernier.

Danny Maciocia, considère que si la victoire était à portée de main l’année dernière, elle l’est toujours cette année.

«Il n’y a pas de différence majeure avec l’année dernière. Nous avons sensiblement le même noyau de joueurs, note l’entraîneur-chef des Carabins. Ce match va se jouer en quatre quarts. On devra contrôler le momentum du match au début. De cette façon, nous serons en position de faire des gros jeux à la fin et d’aller chercher une victoire.»

Maciocia considère que «les Carabins ne peuvent dominer le Rouge et Or», mais que sa formation possède des atouts qui pourraient lui valoir une deuxième Coupe Vanier.

Les as du dernier quart
De nombreux piliers comme Jonathan Boissonneault-Glaou, Louis-Philippe Simoneau, Sean Thomas Erlington, Philip Enchil, Régis Cibasu, Jean-Christphe Touchette, et le quart-arrière vedette, Gabriel Cousineau, sont d’ailleurs encore tous de la partie cette année.

Cousineau_QB

Le quart-arrière, Gabriel Cousineau, jouera son dernier match en saison régulière de sa carrière samedi, alors qu’il complète sa cinquième saison au sein de la formation.

«Le fait que ça puisse toujours être le dernier match de notre quart-arrière motive assurément mes troupes, lance Maciocia. Ça s’est senti la semaine dernière contre Sherbrooke.» Samedi dernier, les Bleus effaçaient un déficit de neuf points au dernier quart pour remporter la demi-finale provinciale face au Vert & Or de Sherbrooke, 31-24.

Pendant ce temps, Québec, le Rouge et Or a écrasé les Stingers de Concordia, 52-8.

Les Carabins ont pris l’habitude de donner des chaleurs à leurs partisans, alors que la plupart de leurs matchs décisifs se jouent dans les dernières minutes.

«Ce qui est certain, c’est que nous sommes une équipe qui croit en ses capacités et nous avons l’habitude de ne pas nous laisser abattre et de nous battre jusqu’à la fin», révèle Maciocia.

En finale provinciale l’année dernière, les Bleus avaient d’ailleurs dû se rendre en prolongation pour finalement l’emporter 12-9 contre le Rouge et Or, ce qui mettait fin à 11 ans de règne provincial pour l’équipe de la Vieille Capitale. Les Bleus avaient aussi gagné la finale de la Coupe Vanier sur le dernier jeu, alors qu’ils ont inscrit 10 points sans réplique au quatrième quart, contre les Marauders de l’Université McMaster.

CoupeVanier2014

Les Bleus remportaient la première Coupe Vanier de leur histoire au stade mémorial Percival-Molson l’année dernière, devant près de 23 000 spectateurs en délire.

L’entraîneur qui compte aussi à son actif une Coupe Grey considère que l’on ne sait jamais quand l’opportunité de notre vie se présente. «Ça fait cinq ans que je suis avec les Carabins et chaque jour, chaque match, chaque année, je coache comme si c’était le dernier match.»

Quelques joueurs seront absents pour la finale de ce samedi au stade du PEPS, de Québec, à 14h, mais l’entraîneur-chef a refusé de dévoiler leurs noms.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!