Hugo Lorini / TC Media La scène sera érigée dans le terrain située derrière la Maison du citoyen, en bordure du fleuve Saint-Laurent.

Les élus de Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles (RDP-PAT) ont confirmé qu’un référendum se tiendra cet automne afin de décider du sort du projet de construction du belvédère du 375e en bordure du fleuve Saint-Laurent.

Ils ont voté une résolution dans ce sens lors de la séance extraordinaire de ce matin après l’ouverture d’un registre sur la modification du règlement du zonage signé par 43 citoyens du secteur qui s’opposent au projet.

Le conseil d’arrondissement devait soit fixer une date pour le référendum ou abandonner la construction de la scène en bordure de rive prévue dans le cadre du projet.

Le scrutin se tiendra le 2 octobre prochain. Près de 285 résidents du secteur auront le droit de s’exprimer sur la question.

Chantal Rouleau, mairesse de l’arrondissement, explique qu’il y a un problème de «désinformation» au sujet du projet.

«Il y a des gens qui pensent que ce projet inclut la construction d’une piste cyclable sur le bord du fleuve, dans le domaine privé, ce qui n’est pas le cas. Nous allons fournir toutes les informations nécessaires pour que les gens votent consciencieusement lors du référendum à l’automne prochain.»

Une nouvelle séance d’information aura alors lieu le 6 septembre prochain, dans le cadre de la séance du conseil d’arrondissement à la Maison du citoyen.

Le belvédère, dont le coût est estimé à 615 000 $, fait partie des projets financés par Montréal dans le cadre du 375e anniversaire de la ville. Il doit être bâti sur le terrain situé à l’arrière de la Maison du citoyen, à l’angle de la rue Notre-Dame et du boulevard Saint-Jean-Baptiste.

«Il s’agit d’un projet qui bénéficiera l’ensemble des citoyens. Il serait dommage que l’arrondissement se prive de ce bien commun en raison d’une petite poignée de citoyens qui ont des craintes infondées», indique la mairesse.

Elle rappelle d’ailleurs que le projet «respectera» l’esprit des lieux ainsi que la tranquillité des riverains.

«C’est important que les gens comprennent que le fleuve doit être accessible à tous. Il y aura là des démonstrations artistiques, mais rien de bruyant. On parle de concerts de musique classique, de chansonniers, des pièces de théâtre, bref des activités qui vont avec le décor bucolique et spirituel de la place.»

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!