Des commerçants du Vieux-Pointe-aux-Trembles et l’arrondissement nourrissent de grands espoirs de revitalisation pour l’ancien point central pointelier grâce à une aide financière municipale.

La propriétaire de l’épicerie fine Huile et Vinaigre est enthousiaste. Joanne Paiement compte se prévaloir de l’aide financière du Programme Réussir@Montréal-Commerce (PR@M- Commerce) pour des projets d’expansion et des rénovations.

La commerçante de 40 ans d’expérience constate la venue de jeunes familles et veut «passer à une nouvelle vitesse». «Je vois tout le temps des mamans et leurs poussettes dans mon commerce, dit-elle. Elles lisent les étiquettes des produits et savent tout. Il faut offrir à ces jeunes familles ce dont elles ont besoin, comme de l’éclairage, des bancs, des aménagements pour lutter contre les ilots de chaleur. Il faut aussi de nouveaux marchands.»


À ce sujet:


Façades
Le propriétaire de l’édifice abritant l’agence Voyage NT Air, le studio de toilettage animal Tatou et le salon O’Bronzage a lui aussi des plans.

Jérôme Pelletier, de MJ PLEX, souhaite refaire les façades de ses locataires commerciaux, conformément au guide d’affichage commercial du Vieux-Pointe-aux-Trembles, élaboré par l’arrondissement en 2014. «Nous avons travaillé sur un concept avec un responsable de l’urbanisme de l’arrondissement», ajoute M. Pelletier, rejoint par téléphone durant un séjour en Floride.

L’homme d’affaires désire aussi mener un projet résidentiel dans un terrain vague adjacent à l’édifice. Le projet est actuellement en suspens, indique-t-il.

Du travail
Avec l’accord de principe donné le 29 novembre dernier par le comité exécutif de la Ville de Montréal, l’Association des commerçants et professionnels du Vieux Pointe-aux-Trembles (ACPVPAT) a du pain sur la planche. L’Association avait tenté le coup l’an dernier, mais en vain.

«Nous aurons maintenant beaucoup de travail pour nous assurer, avec nos membres, de la direction que prendra l’artère à moyen terme», déclare dans un communiqué la comptable professionnelle agréée et trésorière de l’ACPVPAT, Catherine Nesterenko.

Concrètement, le PR@M-Commerce financera une étude, ainsi que des travaux. Des travaux pour transformer les façades ou rénover l’intérieur du commerce, par exemple.

L’étude, qui devrait commencer début 2018, portera notamment sur les occasions d’affaires du secteur, les besoins de son marché, mais aussi la bonification de ses façades et de ses informations économiques.

Après l’étude, les commerçants auront deux ans pour déposer leurs dossiers, une fois la période d’inscription ouverte. Une fois leur inscription retenue, ils auront deux autres années pour mener leurs travaux, avant de se faire rembourser jusqu’à 250 000$ par bâtiment en fonction de son gabarit.

«Ce projet est plus que stimulant. Il donne envie de bouger, de faire les choses différemment», s’enthousiasme Mme Nesterenko.

Argument
«Pour l’arrondissement, la présence du PR@M sera un argument pour aider les commerces présents et en démarcher d’autres», explique le commissaire au développement économique Romain Fayolle.

«C’est une bonne nouvelle. C’est aussi la reconnaissance du potentiel du secteur», souligne M. Fayolle, en rappelant que jusqu’ici, la ville-centre a donné son accord pour des secteurs plus centraux, comme les rues Saint-Denis, Masson et Ontario, les boulevards Monk et Wellington, ainsi que, cette année, l’avenue Mont-Royal et la Promenade Fleury.

Selon le commissaire, le PR@M-Commerce était «stratégique» pour la revitalisation du vieux quartier. L’arrondissement a donc aidé l’ACPVPAT à préparer sa demande auprès de la ville-centre.

Il a aussi, au cours des dernières années, fait plusieurs aménagements dans le coin, comme la Maison du citoyen (inaugurée en janvier 2016), la Place du Village-de-la-Pointe-aux-Trembles (inaugurée en juillet 2014) et le stationnement du Centre communautaire Roussin (2015-2016), afin de «prouver qu’il est prêt à faire des investissements publics» dans le secteur.

«Pour nous, c’est un pôle important […] On a vraiment bon espoir que la présence de ce programme amènera de nouveaux investissement qui viendront s’ajouter à ce que la Ville et l’arrondissement ont fait dans les dernières années.

 

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!