Gracieuseté Les Dragons cadets du collège Saint-Jean-Vianney ont remporté la finale interrégionale de football.

Les Dragons, l’équipe de football cadet du collège Saint-Jean-Vianney, ont raflé les honneurs, lors de la finale interrégionale, qui s’est déroulé à domicile, le 24 novembre. La formation montréalaise a été couronnée championne, à la suite de sa victoire devant les Tigres de l’école secondaire Hormisdas-Gamelin.

Les Dragons ont vécu une saison parfaite, malgré un début incertain. « On ne s’attendait pas à avoir une année forte comme celle-là. On a annulé notre camp de printemps, car on n’avait que 10 joueurs présents. À l’automne, on était une vingtaine. Je suis allé faire la tournée des classes pour recruter des jeunes. On a réussi à s’inscrire à la ligue avec 27 gars. Après un ou deux matchs, on était une trentaine. On était à peine pour former une équipe. Réussir une saison parfaite et aller chercher le championnat régional, ç’a été une surprise », raconte l’entraîneur-chef, Guillaume Coulombe-Delisle.

Les Dragons ont compté près de 400 points et ils en ont cédé que 84, sur huit présences sur les terrains montréalais.

« En début d’année, on s’était dit que notre meilleure défensive serait l’attaque. On avait une équipe très rapide et on marquait tout le temps sur de longs jeux. Je crois qu’on a fait que deux dégagements dans toute la saison. Notre attaque était très forte », fait-il valoir.

Une finale difficile

Lors de la finale régionale, les hommes de M. Coulombe-Delisle ont frappé un mur. Ils se sont inclinés en finale devant les joueurs de l’école secondaire Loyola, par la marque de 29 à 23.

« Notre demi-finale a été annulée à cause d’une épidémie de gastro. Le fait de ne pas avoir joué pendant un mois a paru en finale. Ils n’avaient pas joué au froid non plus. Ç’a fait une grosse différence », indique l’entraîneur-chef.

Néanmoins, les Dragons ont bénéficié d’une aubaine. Malgré leur défaite en finale, ils allaient représenter la région montréalaise, lors de la finale interrégionale.

« À la fin du match contre Loyola, je suis allé voir l’entraîneur-chef pour le féliciter et lui donner mes notes contre l’équipe qui serait de l’interrégional. Il m’a alors annoncé que son équipe n’irait pas à ce rendez-vous. J’ai confirmé l’information auprès du responsable de la ligue. C’était prévu depuis quelques semaines que ce serait nous qui y serions. Loyola ne pouvait pas y aller, car ils n’avaient pas la certification requise. Ça nous a donné une deuxième chance et c’est rare dans le sport. On a été choyé dans notre malchance », explique-t-il.

L’interrégionale

L’équipe de Saint-Jean-Vianney n’allait pas laisser tomber cette occasion. Elle a ouvert la machine et a terrassé les Tigres de l’école secondaire Hormisdas-Gamelin, par le pointage de 63 à 6.

« Les gars ont eu un avertissement à la finale. C’est ce qui explique l’intensité qu’on a vue, lors de l’interrégionale », laisse-t-il savoir.

Les Dragons ont été dominants dans la division 2 b. Ils pourraient monter dans une ligue où le niveau est plus élevé, mais M. Coulombe-Delisle ne croit pas que la situation le permette.

« La grande différence entre leur ligue [interrégionale] et notre ligue [2b], c’est le coût. Il y a les déplacements, il nous faut deux uniformes, l’hébergement, etc. C’est une décision que le collège devra prendre. Si on change de ligue, le programme devra aussi être modifié. Je ne peux pas me pointer avec 30 gars. Je dois en avoir 60. Je ne sais pas si on a un bassin assez gros pour cela. Ce serait difficile de monter de niveau avec un si petit bassin », estime-t-il.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!