Comme la SPCA, l’entreprise le Berger Blanc est aussi de la partie pour offrir des services de contrôle animalier dans 12 arrondissements de la Ville de Montréal.

Le patron de l’entreprise, Pierre Couture, confirme sa participation à l’appel d’offres qui s’est ouvert le mercredi 8 mars, mais se refuse à tout autre commentaire en attendant l’annonce du soumissionnaire retenu.

La SPCA a confirmé qu’elle participe à l’appel d’offres, mais ne souhaite pas offrir de services canins, comme elle l’avait laissé entendre en septembre, puis en décembre dernier, en réaction à la règlementation de la Ville de Montréal concernant les chiens de type pitbulls.

M. Couture confirme que son entreprise privée a fait des soumissions à la Ville pour offrir des services complets dans 12 arrondissements, soit 10 dont les contrats avec la SPCA prennent fin le 31 mars prochain et deux dont les contrats avec le Berger blanc seront bientôt échus.

Controverse passée
Dans le passé, le Berger Blanc, qui possède un établissement dans Rivière-des-Prairies, a déjà fait affaire avec une dizaine d’arrondissements montréalais. Toutefois, bon nombre l’ont désavouée après la diffusion, en avril 2011, d’images de mauvais traitements envers des animaux.

À la suite de la controverse, la Ville a annoncé, en octobre 2012, qu’elle créerait un centre municipal de services animaliers. La construction du centre est maintenant envisagée en 2018 sur le boulevard Pie-IX dans l’arrondissement Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension.

Grâce à une décision de la Cour d’appel du Québec en décembre dernier, un règlement de la Ville de Montréal interdit d’acquérir tout nouveau pitbull sur l’île. Il oblige aussi les propriétaires actuels de ce type de chiens d’obtenir un permis spécial, de prouver qu’ils n’ont pas d’antécédents judiciaires, de prouver la stérilisation et le micropuçage de leur bête, de les tenir en laisse et de les museler lorsqu’ils sont à l’extérieur.

La nouvelle règlementation avait été adoptée en septembre 2016, quelques mois après la mort d’une résidente de Pointe-aux-Trembles attaquée dans sa cour arrière par le pitbull d’un voisin.

L’appel d’offres, publié le 20 février dernier, vise à fournir un contrat de 29 mois à un fournisseur de service d’accueil, de cueillette et de transport d’animaux, d’hébergement, de recherche, d’adoption, d’euthanasie et de disposition des corps, pour les arrondissements Saint-Laurent, Le Plateau-Mont-Royal, Ahuntsic-Cartierville, Lachine, Verdun, Rosemont–La petite Patrie, Anjou, Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce Montréal-Nord et Sud-Ouest.

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus