collaboration spéciale/Olivier Drouin Le Piknic Électronik, le festival MURAL et Les Premiers Vendredis fusionnent pour créer: la Van-Horne Station

L’arrondissement Rosemont-La Petite-Patrie (RPP) mettra en place dès l’été prochain une politique de diffusion d’évènements payants dans cinq lieux publics, dont le dessous du viaduc Van Horne.

Cette politique, mentionnée lundi par le maire François Croteau, aura pour objectif de favoriser la tenue d’évènements d’envergure dans l’arrondissement et l’appropriation de ces lieux par les citoyens. Les autres sites concernés sont le parc Pélican, la place Shamrock, la future esplanade du métro Beaubien et le parc Maisonneuve.

RPP a été le premier arrondissement à adopter en avril une politique permettant la tarification dans des endroits publics de son territoire. Un premier festival artistique et gastronomique ainsi autorisé se tiendra samedi sous le viaduc Van Horne. Nommé Van Horne-Station, il est le fruit d’une collaboration entre les producteurs de Piknik Électronik, Mural et Les Premiers Vendredis.

«L’ancienne obligation de gratuité posait à un frein à la tenue de certains évènements, puisque les producteurs dépendaient des fonds publics et des commandites qui ne sont pas toujours au rendez-vous», a affirmé M. Croteau. Dans le cadre de la politique actuelle, un dollar par participant sera facturé par l’arrondissement aux organisateurs des évènements payants.

La politique en préparation définira de son côté le type d’évènements qui sera encouragé sur chaque site. «Il y a un potentiel différent à chaque endroit, a expliqué M. Croteau sous le viaduc Van Horne. Ici, comme c’est couvert, on peut tenir des évènements beau temps mauvais temps. Le site a aussi une histoire oubliée qu’on voudrait faire revivre. Il a pourtant été peu exploité jusqu’à présent.»

D’autres évènements d’envergure seraient sur les rails pour l’an prochain sur ce site, mais le maire n’a pas voulu en dire plus.

 Aperçu avant l’heure
La première édition de VHS Van Horne-Station mariera bouffe, musique et art urbain. Côté musique, c’est Poirier, Pierre Kwenders, J.u.D. et Yung Bambii du collectif MOONSHINE qui seront présents.

Côté art urbain, les Montréalais Hoarkor, Omen, Kevin Ledo et Zolta, qui ont déjà participé au festival Mural, seront de la partie. Parmi les œuvres créés, certaines seront permanentes. «Ça ne sera pas des murales à proprement parler. On utilisera les surfaces disponibles autour, certains piliers, des murs, des installations», affirme André Bathalon, cofondateur de MURAL et porte-parole. «C’est un prétexte pour avoir du plaisir, dans un lieu quand même mythique, où Poirier avait déjà fait un événement spontané, le Bridge Burner, il y a quelques années», poursuit-il.

Samedi, dès 16 h, sous le viaduc Van Horne (près du 5795 de Gaspé). Van Horne-Station remettra ça les 22 août et le 12 septembre.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!