Collaboration spéciale/Arrondissement de Saint-Laurent Les résultats d'une consultation publique ont été annoncés le 16 novembre, à la mairie de Saint-Laurent.

Les résidents de Saint-Laurent souhaitent un meilleur partage de la route entre les différents usagers, davantage de verdissement et des initiatives culturelles locales. Ce sont les grandes lignes qui ressortent d’une consultation publique effectuée récemment par l’arrondissement.

Cette démarche, intitulée «Demain à Saint-Laurent», débouchera d’ici l’été prochain sur un premier plan local de développement culturel ainsi que sur de nouvelles versions des plans de déplacement et de développement durable.

En plus des 80 commentaires sur la plateforme web et de la cinquantaine de résidents qui a participé aux soirées d’idéation en octobre, environ 150 personnes ont répondu au questionnaire sur chacun des trois thèmes. Elles ont été interrogées directement dans les espaces publics, comme les parcs, afin de joindre le plus grand nombre de citoyens.

«Je suis agréablement surpris de la participation, souligne le maire, Alan DeSousa. Cela montre qu’il y a toujours des améliorations à faire et nous voulons adopter des décisions qui viennent de ceux qui utilisent nos services.»

Culture
Pour le premier plan culturel de l’histoire de l’arrondissement de Saint-Laurent, prévu pour février, un diagnostic en cours de réalisation complètera les suggestions des citoyens.

Les Laurentiens se sont montrés satisfaits de la programmation culturelle, tout en souhaitant davantage de diversité et d’opportunités.

«Nous voulons cibler le futur quartier culturel, autour du boulevard Décarie, des cégeps et de la place publique», souligne l’agente de liaison culturelle de l’arrondissement, Alexandra Paquet.

Face à ce défi pour son équipe, qui a seulement pour mandat d’offrir une programmation, elle compte sur l’engagement des citoyens et des commerçants.

Lors des consultations, les personnes interrogées ont d’ailleurs demandé une valorisation des initiatives locales et citoyennes, notamment en offrant des espaces qui leur sont réservés.

Développement durable
Les résidents ont demandé davantage de verdissement, une gestion efficace des matières résiduelles et une baisse de la consommation énergétique.

«J’ai constaté que les citoyens faisaient le lien entre le verdissement et la santé physique et mentale», note la conseillère en planification de la division de l’environnement et de la protection du territoire de Saint-Laurent, Jacinthe Daprato.

Elle compte beaucoup sur la création d’ambassadeurs parmi la population, afin de créer de l’engagement citoyen et un mouvement collectif.

L’arrondissement va s’appuyer sur le plan de la Ville de Montréal en ajoutant ses particularités. Saint-Laurent a implanté son propre système de gestion environnementale et possède un plan de foresterie urbaine.

Déplacement
Les déplacements ont suscité la plus grande participation lors des consultations. Des citoyens réclament entre autres une meilleure accessibilité aux transports en commun et une fluidité dans la circulation automobile.

«De façon générale, nous nous attendions aux commentaires et aux questions posées lors des consultations, rapporte l’ingénieur Pooya Rafiee, chef de section aux travaux publics. Il y avait une grande mobilisation des cyclistes, donc les enjeux de sécurité liés à ce mode ont beaucoup été discutés.»

Le plan, prévu pour l’été prochain, mettra à jour celui de 2009. La tendance allant vers une plus grande utilisation des transports alternatifs à l’automobile parmi les Laurentiens, l’arrondissement souhaite aussi intervenir dans ce sens.

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus