Saint-Laurent vient d’élire la plus jeune députée libérale aux Communes. Emmanuella Lambropoulos a remporté l’élection partielle de lundi, permettant au Parti libéral du Canada (PLC) de conserver son fief.

La Laurentienne de 26 ans a obtenu une nette avance de plus de 7 000 votes. La vraie bataille s’est jouée pour la deuxième place, ravie par le Conservateur Jimmy Yu.

La bisbille entourant la nomination de Mme Lambropoulos lors de l’investiture n’aura pas eu l’effet que ses adversaires escomptaient.

Passionnée d’environnement, la nouvelle députée souhaite écouter la voix de tous les Laurentiens et défendre les familles de la classe moyenne, à l’image de son parti.

Arrivée sous une marée d’applaudissements dans le restaurant de Place Vertu où étaient réunis ses partisans, elle a rendu hommage à une autre femme libérale, Shirley Maheu, élue dans la circonscription en 1988.

«Je vous promets de tout faire pour défendre vos intérêts, ceux de votre communauté et de vos familles», a-t-elle ajoutée.

Enseignante en histoire et en français à Rosemount High School, Mme Lambropoulos est née et a grandi à Saint-Laurent. C’est en travaillant sur les campagnes de son prédécesseur Stéphane Dion qu’elle a développé sa passion pour le service public.

En entrevue avec TC Media le mois dernier, elle avait d’ailleurs précisé qu’il était une des personnes qui l’inspirait le plus, avec le maire Alan DeSousa et son père.

«Je sais que, s’il le pouvait, il [Stéphane Dion] serait avec sa famille libérale de Saint-Laurent», a-t-elle déclaré.

Titulaire d’un baccalauréat en éducation de l’Université McGill, elle termine actuellement sa maîtrise en leadership et administration de l’éducation. Parfaitement trilingue en français, anglais et grec, elle a également travaillé pendant six ans auprès d’enfants ayant des difficultés d’apprentissage à l’Académie LaurenHill, sur le boulevard de la Côte-Vertu.

La tradition se poursuit
Avec plus de 58% des voix, le PLC poursuit sa tradition. La circonscription de Saint-Laurent a toujours été rouge avec plus de 60 % des voix, autant Stéphane Dion que sa prédécesseure, Shirley Maheu. En 2011, il avait cependant été talonné par le NPD, représenté par la directrice du Comité des Organismes sociaux de Saint-Laurent (COSSL), Maria Ximena Florez, et n’avait obtenu que 43 % des votes.

Élu depuis plus de 20 ans, M. Dion a démissionné en janvier après avoir été nommé ambassadeur en Europe.

Quelque 69 302 électeurs étaient inscrits. Près de 28 % d’entre eux se sont prévalus de leur droit de vote.

Suivez Les Nouvelles Saint-Laurent sur Facebook pour voir nos vidéos en direct:

Lire aussi les réactions des autres candidats.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!