Johanna Pellus/TC Media L'agent Desmarais-Dumoulin est l'un des deux policiers à vélo du PDQ 7. Avec son collègue, il a procédé à l'arrestation d'un homme figurant sur la liste des 10 criminels les plus recherchés aux États-Unis.

C’est presque par hasard que les deux policiers à vélo de Saint-Laurent ont procédé à l’arrestation d’un des criminels les plus recherchés aux États-Unis, le mercredi 23 août. Simon Desmarais-Dumoulin, l’un des agents du poste de quartier (PDQ) 7 qui patrouillaient la piste cyclable entre le boulevard Keller et la gare de train Bois-Franc ce jour-là, raconte comment ils ont mis la main au collet de Katay-Khaophone Sychanta.

Les policiers ont voulu intercepter deux hommes qui manipulaient de la drogue. «Nous sommes arrivés par surprise, les suspects nous faisaient dos. Il y avait un homme sur un banc en train de rouler un joint de pot et l’autre avait une égreneuse», se rappelle M. Desmarais-Dumoulin.

Un des individus a tenté de fuir à pied. Après une courte poursuite, il a été maîtrisé. «Il n’a opposé aucune résistance», dit l’agent.

Même si l’homme de 35 ans s’identifie avec un permis de conduire du Maryland, les policiers décident de pousser leurs vérifications. «Aucune information ne concordait avec l’immigration, ni ne correspondait à un nom», indique M. Desmarais-Dumoulin.

Trafic de drogue
Emmené au Centre opérationnel de la Division Ouest du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) du boulevard Thimens, ses empreintes digitales ont révélé sa véritable identité. Katay-Khaophone Sychanta faisait l’objet d’un mandat d’arrestation pancanadien. Il était recherché par la police provinciale de l’Ontario (OPP) pour plusieurs infractions en matière de trafic de stupéfiants.

Le présumé trafiquant de drogue figurait aussi sur la liste des dix criminels les plus recherchés des États-Unis.

Le consulat américain a d’ailleurs contacté le commandant Miguël Alston pour féliciter les agents. Des efforts étaient déployés depuis trois ans pour localiser Sychanta, soupçonné d’avoir été la tête dirigeante d’une organisation transigeant des millions de comprimés d’ecstasy et des centaines de kilos de marijuana.

Il a a été formellement accusé de possession de stupéfiants, d’entrave au travail des policiers ainsi que d’utilisation d’un document contrefait et pourrait être extradé après avoir été remis à la police ontarienne.

Quiconque possédant de l’information sur ce dossier ou sur tout autre événement est invité à contacter, de manière anonyme et confidentielle, le 514 393-1133 ou infocrimemontreal.ca.

Patrouille à vélo

L’Équipe de patrouille estivale de Saint-Laurent avec le commandant du PDQ 7, Miguël Alston (2e à droite). (Archives/TC Media)

Pour l’agent Desmarais-Dumoulin, qui en est à sa première saison de patrouille à vélo, son moyen de transport est avantageux dans la résolution de problématiques liées à l’incivilité.«Nous pouvons facilement arriver et prendre les personnes en flagrant délit. Il est difficile de se cacher des vélos», souligne-t-il.

Le contact humain est aussi au cœur de leur mandat. «En vélo, on a vraiment le pouls de la population», précise M. Desmarais-Dumoulin.

L’Équipe de patrouille estivale (EPE) du PDQ 7 continue de sillonner les rues de l’arrondissement jusqu’à l’Halloween. En plus de MM. Bouchard et Desmarais-Dumoulin, elle est composée de deux cadets policiers à vélo et de cinq agents à pied.«L’EPE est une de nos priorités et nous continuerons cette coordination qui porte ses fruits, autant dans les parcs, que sur le boulevard Décarie que dans les enquêtes de routine», complète le chef du PDQ 7, Miguël Alston, qui s’est dit très fier de ses agents.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!