TC Media/Lisa Lasselin Avec deux bénévoles, l'orthophoniste Sabah Meziane aide les enfants réfugiés de l’école Enfants-Du-Monde à développer leur langage.

Les enfants réfugiés ont connu la guerre, la pauvreté et n’ont parfois jamais mis un pied à l’école. L’orthophoniste laurentienne Sabah Meziane a inventé un programme adapté pour les aider à réapprendre les bases du langage.

En discutant avec des professeurs de classes d’accueil, Mme Meziane s’est rendu compte que certains enfants réfugiés ne maîtrisaient toujours pas la langue française, même après plusieurs années d’enseignement. Elle a alors eu l’idée de créer le programme de stimulation langagière StimuLER en 2015.

«Il y a des enfants qui arrivent de Syrie sans jamais avoir été scolarisés auparavant, parfois issus d’un milieu défavorisé, avec le traumatisme laissé par la guerre», explique l’orthophoniste du CHU Sainte-Justine.

Chez ces enfants n’ayant jamais expérimenté le langage, il faut parfois repartir de zéro. Dans cette optique, la jeune orthophoniste de 25 ans lance le projet StimuLER, guidée par la professeure à l’École d’orthophonie et d’audiologie de l’Université de Montréal (UdeM), Andrea MacLeod.

«On veut renforcer la langue maternelle de l’enfant afin qu’ils aient des repères dans la nouvelle langue qu’ils apprennent. On travaille la métalinguistique, cela signifie par exemple identifier et manipuler les sons qui composent les mots. Tout se passe sous forme de jeux dans le but de favoriser le développement du langage. On fait des dessins, on chante et les enfants écrivent des histoires», développe Mme Meziane.

L’orthophoniste donne désormais ces cours dans quatre écoles de Saint-Laurent, dont des Grands-Êtres et Enfants-du-Monde ainsi que, depuis janvier Enfant-Soleil et Laurentide. Elle est accompagnée par neuf bénévoles orthophonistes et étudiantes.

Récompensée
Pour son projet StimuLER, l’orthophoniste a obtenu une bourse du prix Forces avenir, mais aussi celle du prix Engagement social étudiant 2017 de la Faculté de médecine et le prix des projets pilotes de l’École d’orthophonie et d’audiologie de l’UdeM. Plus récemment, elle a reçu la médaille du 150e anniversaire du Canada, décernée par la députée Emmanuella Lambropoulos.

Afin de poursuivre sur cette belle lancée, la jeune femme espère obtenir des subventions. Davantage de financement lui permettrait d’acheter du matériel et de payer son équipe.

Pour cela, elle a déjà envoyé une trentaine de lettres à des députés, mais n’avait encore reçu aucune réponse au moment de l’entrevue avec TC Media.

Mme Meziane compte cependant embarquer d’autres écoles de Saint-Laurent et des alentours dans le projet. Elle entrevoit aussi une plus grande collaboration avec les professeurs pour cibler les enfants dans le besoin et suivre leurs progrès.

Mme Meziane, qui prépare son doctorat à l’UdeM sur l’acquisition de la phonologie en français chez les sujets arabophones, est aussi collaboratrice sur le blogue Olive et Érable. Elle y souligne l’importance de communiquer dans la langue natale entre les enfants et les parents, afin de garder un lien avec sa culture d’origine.

Le programme StimuLER s’est par ailleurs récemment étendu à la Ville de Québec, où une orthophoniste de la capitale a décidé de l’implanter.

L’emploi du temps du programme StimuLER, permettant de savoir où et quand ont lieu les cours, est disponible sur programmestimuler.com.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!