(Photo: TC Media - Justine Gravel) La signalisation de l'intersection des rues de Courcelle et Saint-Jacques a été modifiée afin que les piétons circulent en sécurité.

Un résident de Saint-Henri conteste le récent changement de signalisation à l’intersection des rues de Courcelle et Saint-Jacques, une opinion partagée par les élus de l’arrondissement. Selon Ron Diamond, cette modification rend la situation particulièrement dangereuse pour les cyclistes en plus de créer une congestion monstre dans ce secteur à haut trafic.

La Ville de Montréal a enlevé il y a deux mois le feu prioritaire pour tourner à gauche sur la rue Saint-Jacques pour les automobilistes et cyclistes empruntant la rue de Courcelle en direction sud.

«Ils ont décidé de donner la priorité à ceux qui montent la rue de Courcelle en direction nord, mais le trafic va dans l’autre sens. On se portait très bien avant qu’ils fassent ce changement», mentionne M. Diamond, un cycliste aguerri qui a régulièrement affaire à se rendre à Westmount pour le travail et qui descend cette rue chaque jour pour retourner à son logement de la rue Lenoir.

Selon lui, l’absence de feu pour tourner à gauche afin d’emprunter la rue Saint-Jacques en direction est fait en sorte que les automobilistes restent coincés à la lumière ou passent parfois sur le feu rouge à force d’impatience, ce qui augmente les risques de collision.

Au dernier conseil d’arrondissement, le maire du Sud-Ouest, Benoit Dorais, a avoué que la signalisation d’avant était préférable, mais que la situation n’était pas de son ressort.

«L’intersection des rues de Courcelle et Saint-Jacques appartient à la ville-centre. Nous avons fait des représentations auprès d’eux parce que nous aussi nous trouvons ça dangereux et la Ville nous a répondu qu’ils allaient revoir la situation, ce qui n’a pas été fait», explique-t-il.

M. Diamond se désole que les arrondissements n’aient pas assez de pouvoir. «Ils sont censés pouvoir faire changer les choses», ajoute-t-il.

Piétons
Selon Frédéric Amiand, relationniste à la Ville de Montréal, les modifications aux feux de circulation ont été apportées pour donner la priorité aux piétons et leur assurer une traverse plus sécuritaire dans l’axe nord-sud.

M. Diamond soutient toutefois que peu de piétons empruntent cette intersection. «Le Square Élizabeth est utilisé par des gens vivant au sud de Saint-Jacques et les enfants de l’école Ludger-Duvernay ne se rendent pas aussi loin au nord», explique-t-il.

M. Amiand ajoute que ce changement a été fait pour éviter les refoulements sur la voie ferrée au sud. Par contre, M. Diamond croit que le trafic est beaucoup plus présent dans l’autre direction et que cette modification crée un important refoulement au nord, ajoutant aux bouchons déjà omniprésents en raison des travaux de l’échangeur Turcot.

«Dès la mi-novembre, de nouveaux chemins de détour seront mis en place pour la réalisation du projet Turcot. Nous procéderons alors à une nouvelle évaluation de la situation, afin d’ajuster les interventions, si requises, toujours dans l’optique d’assurer la sécurité des usagers les plus vulnérables», indique M. Amiand.

Jusque-là, la signalisation restera la même.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!