Archives. Les employés de l'Arrondissement et 50 familles seront accompagnés par des expertes dans le domaine du zéro déchet.

Rosemont–La Petite-Patrie veut mettre en place un programme pour permettre à ses employés et à 50 familles qui résident sur son territoire d’adopter un style de vie zéro déchet.

Fini le suremballage à la mairie. Pour ce faire, lors de son conseil d’arrondissement du 4 juin, l’administration a autorisé une dépense de 68 485$ afin d’instaurer sa démarche.

L’Arrondissement comptera sur l’aide de deux expertes dans le domaine, soit Amélie Côté, une consultante en gestion des matières résiduelles et Laure Caillot, spécialiste des communications et du mode de vie zéro déchet en famille.

Celles-ci accompagneront pendant un an les employés de Rosemont–La Petite-Patrie et les résidents lors de séances individuelles et en groupe.

Aussi, une plate-forme Internet sera développée, afin de faciliter l’inscription, le suivi et le traitement des données du programme, ainsi que l’achat du matériel nécessaire pour supporter les foyers dans leur démarche.

«Tout le monde [travaillant] à l’arrondissement sera touché, de l’employé de bureau au col bleu, a affirmé, François W. Croteau, maire de l’Arrondissement. Notre objectif est d’atteindre les plus hauts standards de Recyc-Québec.»

De plus, cette initiative ferait de Rosemont–La Petite-Patrie la première instance municipale au Québec à accompagner des foyers à adopter ce mode de vie.

Afin d’atteindre ce but, le maire s’est rendu en France l’automne dernier pour s’inspirer des villes de Roubaix et de Miramas qui elles aussi ont pris les devants pour inciter leurs citoyens à réduire la taille de leur sac à ordures.

«Cela nous a permis d’en apprendre plus sur les différentes approches possibles et sur les défis qu’il nous faudra surmonter. Heureusement, Montréal a déjà une longueur d’avance sur la gestion des matières résiduelles», a insisté M. Croteau.

Selon un rapport publié par la Ville de Roubaix en novembre 2015, le plan d’accompagnement a permis à 70 % des 101 familles engagées dans le zéro déchet à réduire leur production de matières résiduelles de plus de 40 %, et a 25 % d’entre elles de plus de 80 %.

«Nous voulons ainsi accompagner une cinquantaine de famille par année pour qu’elles visent à réduire leurs déchets et qu’elles tendent vers de meilleures habitudes de consommation», a expliqué M. Croteau.

Si Rosemont – La Petite-Patrie obtient une certification du programme Ici on recycle, de Recyc-Québec, il deviendrait le troisième arrondissement montréalais à acquérir cette reconnaissance.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!