The Associated Press Human Rights Watch accuse les forces kurdes de détruire les maisons de la population arabe dans les zones reprises au groupe État islamique.

ERBIL, Irak — L’organisation Human Rights Watch affirme que les forces de sécurité du Gouvernement régional du Kurdistan ont illégalement détruit en Irak de nombreuses maisons de familles arabes, parfois même des villages entiers, dans des régions reprises à l’État islamique.

Le rapport publié samedi rend compte de la destruction, entre septembre 2014 et mai 2016, de maisons dans les zones de conflit des provinces de Kirkouk et de Ninive, qui sont sous juridiction du gouvernement irakien, mais sous le contrôle du Gouvernement régional du Kurdistan.

Ces destructions se seraient produites après la mise en déroute de combattants de l’État islamique (EI) par les Peshmerga du GRK, et ont ciblé des maisons arabes tandis que les maisons kurdes étaient épargnées selon Human Rights Watch.

Aussi dans Monde :

blog comments powered by Disqus