(PRENEZ NOTE: l’article que nous démentons aujourd’hui omet de mentionner quelques risques possibles liés à la consommation de ce mélange. Ne faites jamais confiance à l’internet pour des questions médicales: consultez un médecin.)

Cet article est décourageant…

L’inspecteur viral a l’habitude de prendre les articles de fausses nouvelles avec un hochement de la tête et un sourire en coin. Mais cet article, amis lecteurs, est tellement rempli de stupidités, tellement farci de balivernes, tellement mariné dans la m***e mentale que l’inspecteur en perd les mots. Il sent la bile monter.

L’inspecteur ne nomme jamais les sites où il trouve les fausses nouvelles – cela améliorerait leur référencement sur Google, et augmenterait leur trafic – mais, voici: Sante-nutrition.org est une des pires sources d’information sur le web. L’inspecteur viral pourrait faire carrière uniquement en démentant les articles de ce site (comme il l’a déjà fait ici et ici).

De quoi nous parle-t-on aujourd’hui?

L’article nous offre une recette
en titrant «C’est l’antibiotique naturel le plus puissant – il tue n’importe quelles (sic) infections (sic) dans le corps».

Quand il faut mettre deux «(sic)» en citant le titre, ça part très mal.

On nous raconte qu’une consommation régulière de cette concoction à base de vinaigre de cidre :

1. Tue toutes les bactéries à gram négatif ET positif. Oh oui monsieur! Incluant le Clostridium difficile? Pourquoi pas!

2. Guérit plusieurs maladies, dont la peste! Ça… ça ne s’invente juste pas…

3. Purifie le sang et lutte contre les maladies mortelles. Et nous qui croyions que les reins purifiaient le sang. Pauvres reins inutiles.

4. «Est efficace dans le traitement de toutes les maladies, renforce avec succès le système immunitaire, agit comme antiviral, antibactérien, antifongique et antiparasitaire.» Wow. Abandonnons toute recherche médicale sur le champ.

(L’inspecteur viral est-il le seul à s’imaginer un vendeur arnaqueur de tonique ravivifiante dans un film western en lisant cette liste?)

Bon, au travail. Examinons un à un les ingrédients de cette potion magique.

Ail: L’ail frais a bel et bien des propriétés antibactériennes… lorsque appliqué directement sur une infection. Ingéré, il n’a aucun effet antibactérien prouvé.

Oignon: L’inspecteur viral n’a pas trouvé d’étude sur les propriétés médicales de l’oignon, mais on nous dit dans l’article qu’il a les mêmes propriétés que l’ail (c’est à dire, zéro), mais «plus douces» (c’est à dire, moins que zéro).

Raifort: Aucune étude n’a prouvé qu’il possède des propriétés antimicrobiennes lorsqu’ingéré. Bonus: il peut causer des inconforts gastrointestinaux. Sérieusement.

Gingembre: Il y a des preuves faibles que le gingembre a possiblement un effet léger sur la nausée (et vous en aurez besoin, si vous buvez ce cocktail infecte). Il a aussi réussi à réduire la douleur lors d’une étude sur les migraines. Ce sont ses seules propriétés prouvées.

Piments: La capsaïcine est l’ingrédient qui rend les piments piquants. L’article nous dit de prendre les piments les plus forts, donc logiquement, on veut le plus de capsaïcine possible. Cet ingrédient est présentement sous investigation pour un effet possible sur la circulation sanguine (notez les mots « sous investigation » et « possible »). Voici la seule information (presque) véridique que nous pouvons trouver dans cet article.

Curcuma: Aucune propriété médicale du curcuma n’a été prouvée. Ce qui est prouvé, c’est que l’utilisation régulière du curcuma peut causer l’indigestion, la nausée ou la diarhée (une chance qu’il y a du gingembre!). Bonus: les gens avec des problèmes de vésicule biliaire ne doivent absolument pas prendre de curcuma de façon régulière, puisque cela peut empirer leur condition. Ça, l’article ne le mentionne pas, bien sûr.

Et nous en venons enfin au vinaigre de cidre, la star de cette concoction, puisque qu’il en l’ingrédient principal. Un article au complet aurait pu être dévoué entièrement aux conneries qu’on a écrit sur le vinaigre de cidre dans cet article. Quelques faits saillants:

1. On nous dit qu’Hippocrate utilisait uniquement le vinaigre de cidre et le miel comme traitement. Hormis le fait qu’Hippocrate, le père de la médecine européenne (donnons-lui son dû) croyait que l’ensemble des maladies étaient causées par un débalancement de quatre humeurs, le fait «qu’on nous dit» qu’il traitait ses patients exclusivement au vinaigre est ridicule. D’après les écrits mêmes d’Hippocrate, nous pouvons voir qu’il utilisait plusieurs différents traitements. Pour les douleurs aux articulations sans présence de fièvre, par exemple, il préfère clairement le hellébore au vinaigre.

2. Le vinaigre n’a aucune propriété antimicrobienne prouvée. Il n’y a aucune preuve qu’il affecte la circulation chez l’humain non plus.

3. Le vinaigre réduit les taux de glucose. Les diabétiques doivent surveiller leur glucose s’ils ingèrent des grosses quantités de vinaigre. Ça, non plus, on ne le dit pas dans l’article.

4. L’article nous dit que le mélange est «sans danger pour les femmes enceintes», mais le danger de l’utilisation régulière de vinaigre n’a pas été déterminé chez ces dernières, et on nous conseille ici de l’éviter, juste au cas.

Conclusion
Vous voyez bien que les conseils médicaux offerts dans cet article sont, à un exemple près, complètement contraires à ce qui est connu de la science. Bon, nous le savons bien, ce site est surement anti-science et anti-médecine moderne, etc.

Reste que les auteurs omettent d’informer leurs lecteurs de risques potentiels qui viennent avec l’utilisation de leur cocktail.

Et ça, c’est impardonnable.

Recette 
Cet article est déjà assez long. Mais plutôt que de perdre votre temps avec une cure miracle inutile, l’inspecteur viral, qui est un fin gastronome, vous propose une délicieuse vinaigrette avec les mêmes ingrédients.

Au moins cette vinaigrette sert à quelque chose.

(La recette qui suit a été inspirée de celle-ci du site Foodnetwork.ca)

Ingrédients:
1 tasse d’huile d’olive
1 cuillère à soupe de moutarde de Dijon
½ tasse de sirop d’érable
½ tasse vinaigre de cidre
½ petit oignon, émincé finement
1 gousse d’ail, émincée finement
1 cuillère à soupe de gingembre râpé
1 cuillère à thé de raifort émincé
1 pincée de curcuma
Piments chilis rouges broyés, au goût

Étapes:
1. Mélanger tous les ingrédients sauf l’huile.
2. Incorporer l’huile graduellement en fouettant le mélange afin d’émulsionner la vinaigrette.
3. Servir avec votre salade favorite.

Aussi dans Inspecteur viral :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!