En bref

  • Depuis quelques années, des photos circulent sur les réseaux sociaux qui montrent supposément des bananes dans lesquelles on a injecté du sang infecté du sida. On met en garde les gens de faire attention pour ne pas à leur tour être infectés.

  • La substance rouge dans ces bananes est fort probablement une infection bactérienne ou fongique, et non du sang.

  • De toute façon, le sida ne survivrait pas dans une banane, donc on ne peut pas être infecté de cette manière.

En détails

À en juger par le fou rire qui s’est emparé de la salle de rédaction de Métro lorsque l’inspecteur a raconté cette histoire à la réunion matinale, plusieurs d’entre vous n’ont sûrement pas cru à cette nouvelle. Mais pour les autres, puisque la meilleure façon d’aller chercher des clics est de faire peur aux gens avec de la nourriture, des petits comiques affirment depuis des années qu’on peut trouver du sang infecté au VIH-sida dans toutes sortes d’aliments. Il y a quelques années, on parlait d’oranges. Cette fois-ci, ce sont des bananes:

On affirme que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a trouvé un million de bananes infectées au virus du VIH-sida. Un paragraphe plus tard, on affirme plutôt que ce sont deux millions de bananes.

LES BANANES SIDÉENNES SE REPRODUISENT!!!

Bon.

Une chose à la fois.

D’où proviennent l’image et l’histoire?

L’image provient de cette vidéo sur YouTube. La chaîne YouTube qui l’a créée partage souvent des vidéos assez douteuses, comme celle-ci qui affirme qu’on a trouvé un cadavre de sirène et celle-ci qui parle de la mystérieuse planète « Nibiru » (qui n’existe pas). Ça part mal. L’inspecteur s’est déjà d’ailleurs penché sur ces vidéos ICI et !

La vidéo en question aujourd’hui explique que la sous-directrice générale des systèmes et services de santé de l’OMS, la Dre Carissa F. Etienne, a annoncé aux médias cette découverte de bananes infectées. Or, c’est drôle, aucun média n’en a fait mention. Aucun communiqué de l’OMS non plus. C’est donc faux.

Oui mais, il y a du sang dans la banane?

Pas forcément. Comme le fait remarquer le Washington Post, une infection bactérienne nommée mokillo peut donner l’impression qu’il y a du sang dans notre banane. Voici une banane infectée au mokillo:

Capture d’écran 2016-05-30 à 11.03.49

Un champignon nommé nigrospora peut aussi causer une coloration rougeâtre dans une banane. Voici une banane infectée au nigrospora trouvée au Royaume-Uni l’année dernière:

Capture d’écran 2016-05-30 à 11.05.26

La photo ne prouve rien, donc.

Ok, mais, on pourrait attraper le sida en mangeant une banane pleine de sang, non?

Non.

Comme l’explique la Center for Disease Control (Centre pour le contrôle des maladies) américaine, le virus du VIH n’aime pas trop s’aventurer à l’extérieur du corps humain.

«Vous ne pouvez pas attraper le VIH en consommant de la nourriture préparée par une personne porteuse du VIH. Même si la nourriture contenait de petites quantités de sang ou de sperme infecté au VIH, l’exposition à l’air, la chaleur de la cuisson ou l’acide dans l’estomac détruirait le virus. Quoique très rare, le virus du VIH pourrait être transmis lorsqu’on mange de la nourriture qui a été pré-mastiquée par une personne porteuse du VIH.»

L’inspecteur vient probablement de ruiner votre heure de lunch. Désolé!

Aussi dans Inspecteur viral :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!