Les groupes sont des espaces privés dans lesquels vous pouvez publier des mises à jour, des photos ou des documents, et envoyer des messages à tous les membres envoyer des messages à tous les membres. De nombreuses raisons peuvent justifier ou non la naissance d’un groupe, la plupart reliés par un intérêt commun entre les membres.

Quelques idées de groupe

Les groupes Famille, Travail et École

Voilà une excellente façon de garder contacts avec des membres de sa famille particulièrement lorsqu’il sont plus éloignés (géographiquement ou dans l’arbre généalogique!) Ainsi le dernier voyage de votre belle-soeur, la graduation de votre nièce, les nouvelles de votre cousin résidant dans un autre pays ou encore les dernières nouvelles de l’état de santé de votre oncle pourraient y trouver leur place, dans un groupe d’auditeurs plus restreint. On évite ainsi de faire le tour de la parenté pour répéter la dernière nouvelle et on garde contact avec la famille!

Certaines organisations créent aussi des groupes de travail. Ce peut être un lieu d’échanges un peu plus personnel, à la façon d’un Intranet, pour que les nouvelles circulent. Parfois préférable au “courriel à tous” qui ne plait à personne! Le club social d’une entreprise pourrait par exemple prendre pignon sur Facebook.  Peut être envisagé aussi pour rassembler employés et collaborateurs externes. Il est possible de partager des documents texte. Ce n’est pas Google Docs, mais la fonctionnalité existe.

Certaines jeunes ont créé des groupes pour leur classe respective. Une utilisation fort judicieuse pour s’emprunter un livre, lancer une séance d’études collective ou encore rappeler les devoirs et leçons du jour. Les équipes sportives l’appliquent également pour informer de la prochaine pratique, des directions pour un tournoi, pour partager sur la dernière partie.

Les groupes de parents

Les groupes de parents abondent sur Facebook. Ils se regroupent par quartier, par conviction, par âge, par motivation. Les parents de tel quartier se juxtaposent aux parents adeptes de portage, aux parents indignes, aux parents avec un enfant TDAH,  aux futurs parents mêmes et tutti quanti. Des groupes qui permettent d’échanger sur une réalité commune, sans interpeller tous ses amis. 

Les groupes de loisirs et d’échanges

Alors ici il y en a pour tous les goûts! Que vous soyez adeptes de randonnée pédestre, de course à pied, de vélo d’hiver, de jardinage, de yoga, de lecture, de musique, votre cohorte de finissants de 1988, vous trouverez assurément un groupe pour partager vos intérêts avec d’autres. Plusieurs utilisateurs se sont aussi regroupés pour former des bazars virtuels, sous le même principe que les petites annonces. Pratique!

Les groupes de bouffe bouillonnent sur Facebook. Que ce soit pour des idées recettes, pour partager vos dernières découvertes, pour demander conseil, pour échanger entre végétariens seulement, la communauté Facebook saura rassasier les plus épicuriens comme les apprentis cuistots.

Le b.a.-ba des groupes Facebook

N’importe qui peut créer ou rejoindre un groupe. Déterminez une thématique qui sera le fil conducteur de votre groupe. Le créateur s’en trouve par défaut administrateur. C’est donc lui qui gère les différents paramètres entourant le groupe. Un groupe peut posséder différents administrateurs qui auront des droits supplémentaires par rapport aux membres du groupe. Les administrateurs pourront entre autres contrôler l’arrivée de nouveaux membres, modifier les images et la description du groupe et en paramétrer la confidentialité.

Les groupes peuvent posséder différents niveaux de confidentialité :

  • public : tout le monde peut y accéder, devenir membre et y voir les publications.
  • fermé : tout le monde peut trouver le groupe, y voir les membres mais doit être invité par un membre ou demander l’autorisation pour y accéder. Les publications ne sont visibles que par les membres.
  • secret : seuls les membres du groupe peuvent y voir les publications. Il n’est pas possible de trouver un groupe secret  dans le moteur de recherche. Il faut habituellement être invité par un membre actuel du groupe pour le rejoindre.

Il n’est pas nécessaire d’être amis Facebook avec les membres d’un groupe pour en faire partie. Ce qui amène parfois des circonstances fâcheuses lorsque les valeurs ne sont pas partagées par tous les membres. Pour éviter cette situation, il est fortement recommandé de doter le groupe de certaines règles et d’une netiquette. En le faisant dès le départ, vous aurez des balises claires, particulièrement lorsque votre groupe accueillera un plus grand nombre de membres. Les règles de bienséance s’appliquent aussi dans un espace virtuel!

Certains enjeux demeurent : la capacité de l’administrateur du groupe d’être aussi un modérateur adéquat. Nellie Brière, formatrice en médias sociaux à l’INIS en parle sur son blogue.

J’adore cette fonctionnalité de Facebook. Les groupes sont exempts de publicité, les discussions sont plus poussées. Mes amies et moi avons même créé un tout petit groupe pour se jaser de temps en temps quand le temps nous manque pour nous voir “en vrai”. Nous avons presque l’impression d’être dans un café où nous serions les seules clientes!

Sachez aussi que vous pouvez consulter les groupes dont vous êtes membres à l’aide de l’application Facebook Groups, disponible sur iOS et sur Android.

Je vous laisse, j’ai une notification de mon groupe de bouffe!

Aussi dans Les notifications de @MarikaMTL :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!